Vie locale

Bussy-Saint-Georges ► Écoquartier du Sycomore : le projet d’aménagement dévoilé

L’opération Habiter autrement dans l’écoquartier du Sycomore à Bussy-Saint-Georges a été lancée, mercredi 5 avril, au siège d’Epamarne à Noisiel. Yann Dubosc a présenté le projet d’aménagement du site.

Yann Dubosc, le maire de Bussy, a présenté la future urbanisation de l’écoquartier du Sycomore. Celui-ci sera d’une superficie de 120 hectares. Le défi pour les opérateurs, bailleurs et promoteurs immobiliers consiste à « intégrer convenablement les nouveaux arrivants dans le site » dont l’aménagement s’effectuera par étapes. Les derniers logements sont prévus pour 2025.

Une commune en forte croissance

Les équipements publics et privés (40 000 m²) et les commerces (3500 m²) arriveront au rythme de la construction des logements. Yann Dubosc estime que les coûts devront être supportés par l’aménageur Epamarne. « Bussy Saint-Georges entre dans une autre phase de son histoire. Passée de 1 500 habitants au début des années 1990 à 30 000 aujourd’hui, avec une projection à plus de 40 000 habitants en 2030, nous ne devons plus nous développer  ‘en réaction’, mais bien en complémentarité avec les autres acteurs du territoire, Marne-et-Gondoire, mais aussi Eparmarne » a souligné le maire.

Selon lui « cette philosophie » doit aussi trouver un relais dans la population buxangeorgienne, par exemple par le biais des comités de quartier dont le dernier conseil municipal a acté le principe par voie de vote.

Favoriser l’intégration dans la ville

La mobilité, avec le souhait de réduire de 35 % la part des déplacements en véhicules particuliers, mais aussi les voies douces et le stationnement ont également été évoqués au sein du quartier.

L’habitat portera sur 4 500 nouveaux logements, tous aux nouvelles normes énergétiques, et visera l’intégration de logements sociaux  (25 %) pour « éviter une ségrégation du quartier entre bon et mauvais côté ». Loisirs, espaces verts (25 hectares) et équipements sportifs font également partie du programme. Un complexe sportif de 5 000 m² sera d’ailleurs érigé près du collège Claude-Monet afin d’accueillir plusieurs disciplines.

Un dixième groupe scolaire pour la ville

Enfin, un centre culturel et un groupe scolaire, le dixième à Bussy, compléteront l’aménagement du quartier pour répondre aux besoins et attentes de ses habitants. « Pédagogie, bon sens et transparence sont les maîtres-mots de l’urbanisation de Bussy Saint-Georges pour poursuivre ainsi dans l’engagement éthique de la liste municipale Vivre Bussy, que j’ai conduite en décembre dernier » a conclu Yann Dubosc.

Partagez notre article
Post précédent

Villeparisis ► Braquage éclair au magasin Lidl

Post suivant

Animaux ► Le wallaby échappé a été retrouvé

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *