Vie locale

Bussy-Saint-Georges ► Législatives : Chantal Brunel inaugure sa permanence

La candidate Les Républicains dans la 8e circonscription, Chantal Brunel, et son supplément Laurent Delpech, ont inauguré leur permanence de campagne rue Jean-Monnet à Bussy-Saint-Georges, hier soir, jeudi 20 avril..

Le QG de campagne de la candidate se situe au cœur du centre urbain de la ville dont elle a été maire de 2014 à 2016. L’ex-députée (2002-2012) a choisi de s’associer au maire de Dampmart, Laurent Delpech pour tenter de reprendre son siège au député socialiste sortant, Eduardo Rihan-Cypel. « Son bilan sur cinq ans est inexistant pour notre circonscription » a t-elle raillé devant une centaine de militants et d’élus locaux.

Sécurité, emploi , transport, environnement

Pour gagner, le tandem veut mettre en avant « une connaissance profonde des vingt-deux territoires » et le « soutien de nombreux élus et militants ». « Nous nous attaquerons avec énergie à tous les sujets qui conditionnent la qualité de vie de nos concitoyens : sécurité, emploi, transports, environnement » a détaillé l’ancien maire de Bussy-Saint-Georges. Son supplément est également vice-président de la communauté de communes Marne-et-Gondoire.

La candidate lâche les coups

Chantal Brunel a lancé la campagne et aucun de ses adversaires n’a été épargné. « Un candidat veut se présenter en dissident pour nous faire perdre et faire élire la gauche. Je veux simplement rappeler qu’il a obtenu son mandat de conseiller départemental grâce à l’investiture LR qu’il a mise en avant ainsi que mon soutien qu’il faisait figurer en haut de l’affiche » a-t-elle adressé à l’encontre de Ludovic Boutillier. Les relations entre l’édile déchue et son ex-adjoint sont restés tumultueuses le « putch » ayant entraîné de nouvelles élections municipales en décembre 2016.

Jean-François Copé à ses côtés, Chantal Brunel a également critiqué son adversaire du mouvement En Marche  : « Etre candidat aux législatives en ne connaissant ni le territoire ni ses réalités économiques et sociales ne mène pas à l’exercice d’un mandat de député efficace ». Elle s’engage, si elle est élue, à rendre compte par écrit, chaque année de son action à l’assemblée nationale et dans la circonscription.

La 8e circonscription de Seine-et-Marne regroupe les cantons de Roissy-en-Brie, de Thorigny-sur-Marne ( sans Bailly-Romainvilliers, Magny-le-Hongre et Serris) et de Torcy.

Partagez notre article
Share
Post précédent

Meaux ► Sondage : Donnez un nom à la future salle des fêtes

Post suivant

Fusillade à Paris ► Le principal suspect habitait à Chelles

Sun-Lay Tan

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *