Vie locale

Chelles ► Le loto annuel pour les familles et amis des handicapés a rassemblé 670 joueurs

[Galerie photo]

Au fil des ans, le loto de l’Afaph cartonne. Samedi 10 février, l’événement n’a pas dérogé à la règle, en raison des lots alléchants, bien sûr, mais aussi pour l’esprit d’entraide solidaire qui anime les bénévoles de l’association.

Il fallait être concentré, samedi soir, à l’énoncé des numéros qui sortaient du boulier. Venus de Chelles, mais aussi des environs, les participants au loto de l’Afaph (Association des familles et amis des personnes handicapées) ont joué pour une quine, deux lignes ou un carton plein, sésames indispensables pour gagner, au fil des onze parties, un bon d’achat de 500 euros, un Iphone 7, PC portable, téléviseur 102 cm, hoverboard, une tablette Samsoung, smartbox… En cas de double voire triple gagnants, les joueurs étaient départagés par tirage au sort et, délicate attention, les perdants repartaient avec un lot de consolation. Une partie gratuite était également réservée aux enfants de moins de 12 ans, dont le gros lot était un VTT. Les joueurs ont également tenté leur chance à la tombola, ainsi qu’à la pesée du panier garni.

« On a dû refuser des joueurs »

« Les 670 participants ont dû réserver leurs places et malgré cela, on en a refusé deux-cents » confie Geneviève Paulet, présidente de l’Afaph. Elle est à l’origine de la création de l’association, en juin 2014, dont le but est d’animer des activités de loisirs adaptés, culturelles et sportives, au profit des personnes en situation de handicapés. Parallèlement, l’Afaph informe et soutien leurs familles. « Je tiens à remercier tous les bénévoles qui m’entourent car sans eux, rien ne serait possible. Organiser un loto de cette ampleur est un lourd travail » a-t-elle ajouté. Elle a rappelé les règles du loto à l’assistance et invité deux personnes de la salle à monter sur l’estrade afin qu’elles vérifient que toutes les boules étaient bien dans le boulier.

Mettre sa chance à l’épreuve

Françoise, 72 ans, réside à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Elle a gagné, ce soir-là, une friteuse Whirlpool avec deux lignes. « Je suis une habituée des lotos. J’aime beaucoup l’ambiance et mettre ma chance à l’épreuve » indique en souriant la retraitée, ancienne assistante maternelle.

Suzanne, 73 ans, est venue avec Jacques, son époux. Le couple est chellois, Suzanne y est même née, et affiche 53 ans de mariage. « C’est un superbe loto car les lots sont particulièrement intéressants. Et si l’on ne gagne pas, ce n’est pas grave car on participe à une belle cause » admet l’ancienne nourrice qui a élevé pas moins de trente-neuf enfants. François et Jacques reconnaissent être eux aussi des mordus du loto. Ils ne manqueront en aucun cas le super loto du rugby (onze parties, trente-trois lots) qui aura lieu samedi 10 mars, toujours au centre culturel.

La présidente de l’Afaph a confié à Magjournal qu’elle caressait un autre projet, toujours au profit de ses protégés : celui d’organiser une soirée années quatre-vingt. « Si possible dans le courant de l’année, mais il nous faut d’abord obtenir l’accord de la Ville et pouvoir réserver le centre culturel » a-t-elle précisé.

La sénatrice Claudine Thomas est passée en début de soirée pour souhaiter bonne chance à tous les joueurs.

Partagez notre article
Share
Post précédent

Thorigny-sur-Marne ► OHT : l'orchestre d'Harmonie a donné son concert d'hiver

Post suivant

Tribune libre ► Association Meaux environnement : "Notre belle ville, une véritable décharge à ciel ouvert"

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *