Vie locale

Chelles ► Salon des trains miniatures : la voie de la passion

Le centre culturel de Chelles a été transformé en vaste gare de triage miniature, samedi 12 et dimanche 13 mai. A l’initiative du Rail club du pays de Meaux (RCPM) et de la municipalité, de nombreux clubs et associations de modélisme ferroviaire ont investi, les lieux.

L’initiative du RPCM, association créée en 1986, a mobilisé une cinquantaine d’exposants, principalement des clubs d’Ile-de-France et des environs, mais aussi d’Angleterre et de Belgique. Petits et grands ont pu admirer, ce week-end, des modèles de plusieurs tailles, allant du 1/87à l’échelle Z (1/22e) dont les maquettes, du fait de leur petite taille, ne comportaient pas de détails. Les membres de l’AMFI (Amicale des modélistes ferroviaires indépendants), qui existe depuis 1958 et dont le siège est à Versailles (Yvelines), présentait même une maquette de cette taille circulant avec une caméra embarquée à bord, à l’instar de celle équipant les drones.

« Je revis mon rêve de gosse »

Jean-Claude, Chellois de 41 ans, arpentait le salon avec son fils, Damien. « Ici, pour moi, c’est comme un rêve de gosse. J’avais un circuit de train à l’échelle HO, soit 1/87e, que mes parents m’avaient acheté quand j’avais 8 ans, c’est-à-dire l’âge actuel de mon fils » confie-t-il, les yeux remplis d’étoiles.

Le monde des ferrovipathes intéresse aussi tous ceux qui ont à cœur d’animer et décorer son univers : personnages, bâtiments, automobiles, environnement… « Mon époux s’intéresse aux trains, moi, c’est plutôt les bâtiments, comme cette gare de Bugeat (Corrèze) que j’ai réalisée en carton. En fait, on se complète » sourit Isabelle Etienne, membre de l’AMFI.

Partagez ses souvenirs avec la SNCF

Pour célébrer ses quatre-vingts ans, la SNCF a lancé une opération visant à collecter durant tout l’été les souvenirs des particuliers en lien avec son histoire et celle des chemins de fer. « Beaucoup de Français ont un membre de leur famille qui était cheminot. Certains ont gardé des photos ou des souvenirs, comme des cahiers d’apprenti, des billets de train, des objets ; d’où l’idée de les faire partager à tous » explique Marie-Noëlle Polino, responsable des politiques du patrimoine groupe et associations à la SNCF, sur le stand de la délégation Paris-Est. Pour participer, mais aussi consulter les dons déjà déposés, il suffit de se connecter sur  www.collection80.sncf.com.

Les locos du réseau Est

Les visiteurs ont découvert une série de photos d’anciennes locomotives qui étaient en service sur la ligne de l’Est : les clichés ont été rassemblés par Etienne Desthuilliers, membre de la société archéologique et historique de Chelles (SAHC). Ils avaient également la possibilité de visiter le musée des transports urbains grâce à la navette mise en place par l’AMTUIR (Association du musée des transports urbains, interurbains et ruraux de Chelles).

L’exposition, pour sa première fois, était conjointe avec la journée portes ouvertes de la société TSO (Travaux du Sud-Ouest), dont les bureaux sont à Chelles, chemin du Corps de garde. L’entreprise, spécialisée dans la construction, la régénération et l’entretien des voies ferrées, ainsi que l’électrification et les caténaires, a présenté à ses visiteurs, dimanche, des démonstrations d’engins d’intervention ferroviaires. Le public a également eu droit à un baptême de locomotive, au montage d’un train grandeur nature en carton, et à un laser-game en atelier.

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Roissy-en-Brie ► Quartier du centre commercial de la Ferme d'Ayau : une nouvelle version du projet présentée

Post suivant

Mitry-Mory ► Parents de jumeaux : dans son livre, Muriel Herbert tord le cou aux idées reçues

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *