Vie locale

Collégien ► Le Sietrem remet des agendas éco-citoyens aux élèves de l’école des Saules

Les élèves des trois classes de cours moyen de l’école primaire des Saules de Collégien  ont reçu, vendredi 7 septembre, leur agenda éco-citoyen offert par le Sietrem.

Les agendas ont été remis par Michel Gérès, président du Sietrem et maire de Croissy-Beaubourg, Hien Toan Phan, vice-président du Sietrem chargé de la communication et adjoint au maire de Collégien, et Patrick Donzel-Bourjade, directeur général du Sietrem.

Grâce aux agendas, les élèves prendront conscience de la gestion des déchets et à la protection de l’environnement. Ils sont bien entendu réalisés en papier recyclé. Ils comportent une partie « agenda » avec dates mais aussi des jeux, des bricolages à réaliser avec des matériaux recyclés, et des planches de bandes dessinées qui racontent les aventures de Gaf et Gaspy.

Michel Géres explique : «  Les deux personnages sont amis et ont un comportement opposé en matière de protection de l’environnement.  Gaf fait gaffe, il trie ses déchets, fait son compost, réutilise au maximum et achète le moins possible, il donne aux associations ce qui ne lui sert plus. Au contraire, Gaspi jette tout, ne fait pas de tri et rachète sans se demander si ce qu’il a jeté peut encore servir ».

Les intervenants ont montré qu’être des « éco-citoyens » n’est pas si difficile, et que ce sont les gestes de la vie de tous les jours, comme par exemple ne pas jeter les emballages en plastique, les papiers de bonbons ou les chewing-gums, qui permettront d’améliorer notre environnement. Les élèves ont été impressionnés par la vue de photos du continent de déchets plastiques qui flotte dans l’océan Pacifique. Ils ont posé de nombreuses questions et seule l’heure de la cantine les a interrompus. La matinée s’est terminée par une promesse de visite des installations du Sietrem et une séance de dédicace des agendas.

Philippe Lemaire, directeur de l’école, déclare que son établissement et les élèves sont déjà sensibilisés aux questions de l’environnement : « Jusqu’à l’année dernière, nous récupérions et faisions collecter gratuitement nos déchets scolaires par une entreprise. Malheureusement, celle-ci demande maintenant une rémunération et, bien que le ministère de l’Education nationale encourage les actions éco-citoyennes, je n’ai pas obtenu les crédits pour la dépense mais les déchets de la cantine sont toujours utilisés pour faire du compost ».

 

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Meaux ► Le musée de la Grande Guerre affiche un bilan estival positif 

Post suivant

Pomponne ► La municipalité s'oppose au projet immobilier de la Sem de Montévrain en centre-ville

Patrice Le Palec

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.