Vie locale

Courtry ► Jacquelin Thomas n’est plus : il avait été le chef de la police municipale

Il avait pris sa retraite fin décembre. Jacquelin Thomas, ex-chef de la police municipale de Courtry, s’est éteint samedi 30 juin. Ses obsèques auront lieu aujourd’hui, vendredi 6 juillet, à Coubron où il résidait.

Jacquelin Thomas est décédé à l’âge de 61 ans, d’un cancer. Il laisse une compagne. L’homme était humble et discret, préférant l’action à la parole et les résultats aux promesses.

Trente ans dans « la territoriale »

Il totalisait trente-six années de service dans la fonction publique, dont trente dans la police municipale. En octobre 2017, il avait reçu des mains du maire de Courtry, Xavier Vanderbise, le diplôme de la médaille d’honneur du travail, catégorie or. Jacquelin Thomas avait débuté comme agent à Lagny-sur-Marne, avant de devenir chef de la PM de Chelles pendant plus de dix ans. Il a également été responsable, de 2001 à 2004, à la PM de Sucy-en-Brie puis à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis) où il a dirigé une équipe de trente-six agents pendant sept ans.

Il était arrivé à la PM de Courtry en décembre 2011 pour remplacer Thierry Piat et occuper, comme il le disait volontiers, « un poste à dimension plus humaine ».

Assurer une présence bienveillante

Le fonctionnaire avait eu à cœur d’assurer « une présence bienveillante sur la commune et d’être au plus proche de la population ». En prenant ses fonctions, Jacquelin Thomas avait indiqué : « Nous veillerons également, car c’est notre rôle, à sensibiliser les Courtrysiens aux incivilités routières, mais aussi verbales, et à réprimer en cas d’infraction quand cela sera nécessaire ».

Avec sa petite équipe de quatre gardiens et trois ASVP (Agent de sécurité de la voie publique), il a contribué à mettre en place la vidéo-protection sur le territoire de la commune. Il était aussi formateur au CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale) de Pantin et a formé lui-même ses agents lorsque la préfecture a autorisé la Ville à armer sa police en 2017.

Des résultats concrets

En tant que référent sécurité, Jacquelin Thomas a également travaillé avec le commissariat de Chelles. Sous son impulsion, le partenariat avec la police nationale s’est avéré fructueux puisque, en 2016, Cédric Gambaro, alors commissaire en poste, avait déclaré lors d’une réunion publique sur la sécurité, avoir enregistré à Courtry « une baisse de 15 % de la délinquance sur la voie publique ».

Emu, Larry, l’un de ses anciens collègues et amis, a confié à Magjournal : « Bien connu et apprécié des habitants, mais aussi par ses collègues policiers, gendarmes et pompiers, Jako aura droit pendant la cérémonie au drapeau tricolore sur son cercueil ».

Les obsèques seront célébrées à l’église Saint-Christophe, à Coubron, à 15 h 30. 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Courtry ► Animations d’été pour les jeunes et les familles : ça commence aujourd’hui 

Post suivant

Bussy-Saint-Georges ► Une antenne de Technion, institut spécialisé dans l'intelligence artificielle, pourrait s'installer dans la commune en 2019

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.