Vie locale

Courtry ► La médiathèque et le conservatoire deviennent « l’espace culturel Simone-Veil »

Courtry a donné le nom de Simone Veil au bâtiment qui abrite à la fois la médiathèque et l’école de musique. Le baptême a été célébré samedi 10 mars, à l’occasion de la semaine internationale des droits des femmes.

La marche triomphale d’Aïda, l’œuvre de Verdi interprétée par un quatuor de trompettistes de l’école de musique, a annoncé le dévoilement de la plaque portant le nom de Simone Veil, ministre et membre de l’Académie française, décédée en juin 2017 à l’âge de 90 ans. Xavier Vanderbise, le maire de la commne, a déclaré : « La journée d’animation autour des droits des femme est dédiée à Simone Veil ». Élus et public ont ensuite visité l’espace intercommunal, accompagnés par Paul Miguel, président de la communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne et du maire de Courtry, eux-mêmes précédés par des danseurs de la compagnie parisienne Frichti concept.

Lecture au rez-de-chaussée

L’équipement avait ouvert en septembre 2015, mais en tant que médiathèque et école de musique. D’architecture résolument moderne, l’édifice dispose de locaux lumineux et comprend 1 500 m² sur trois niveaux. Au rez-de-chaussée, la médiathèque de 300 m² offre aux lecteurs un fonds de 15 000 documents (livres, DVD, CD, magazines, partitions musicales, jeux de société). Avec son espace multimédia, elle rejoint le réseau de lecture publique des autres médiathèques de l’agglomération.

Musique à l’étage

Au premier étage, l’école de musique dispose de neuf salles pour les cours et, au second et dernier étage, d’un espace d’animation et d’un auditorium de 164 m². C’est d’ailleurs dans celui-ci que les professeurs de l’école de musique ont réservé à leurs visiteurs une surprise en interprétant « Milord » et « La foule » d’Édith Piaf, puis « Résiste » de France Gall, décédée en janvier.

« Une figure qui force le respect »

Sur décision du président de la République, Simone Veil sera la cinquième femme à entrer au Panthéon, le 1er juillet prochain. Xavier Vanderbise a souligné : « Donner à un lieu culturel le nom de cette femme exceptionnelle n’est ni un hasard ni un geste anodin. Ce choix fait reculer l’injustice et le rejet de l’autre. C’est l’ouverture vers l’altérité. Et ces combats sont ceux de Simone Veil. Refusant toute stigmatisation, elle a toujours été aux côtés de ceux qui cherchaient à construire des ponts entre les hommes, s’opposant à ceux qui édifiaient des murs ».

Le devoir d’enseigner et de transmettre

« Malgré nos différences, Xavier, il y a des sujets sur lesquels on se rejoint. Ta proposition de donner le nom de Simone Veil à cet espace culturel a reçu un accord unanime auprès des membres du bureau et le conseil communautaire a suivi. Simone Veil disait qu’elle n’aimait pas l’expression « devoir de mémoire » et que le seul devoir, c’est d’enseigner et de transmettre ». L’espace culturel intercommunal est situé au coeur du centre-ville de Courtry.

Espace culturel Simone-Veil (lecture, multimédia et musique). Place de l’Abîme. Ecole de musique (01 72 84 62 49), médiathèque (01 72 84 62 15).

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Bussy-Saint-Georges ► Chantal Brunel égratigne la gestion de Yann Dubosc

Post suivant

Othis ► Rallye Aïcha des gazelles : Lucie et Christelle sont prêtes, elles vont apporter un millier de brosses à dents aux enfants du désert

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *