Vie locale

Dammartin-en-Goële ► La Ville va équiper le collège de caméras de vidéosurveillance

Le conseil municipal de Dammartin-en-Goële a voté, mercredi 29 novembre, une subvention pour installer des caméras de vidéosurveillance aux abords du collège de l’Europe. Les élus ont également adopté la mise en place d’une double direction au sein du groupe scolaire du Petit-Prince.

Deux caméras à l’entrée du collège

Véronique Havel, adjointe au maire chargée de la sécurité, a rappelé le plan de sécurisation lancé par le Département : « Dans un contexte général particulièrement sensible, le Département privilégie la protection des personnes contre les risques d’intrusion et propose d’accompagner financièrement les communes qui souhaitent mettre en place un réseau de vidéosurveillance exclusivement aux abords de leurs collèges ». Le Département pourrait financer jusqu’à 70 % du montant de l’installation du système de vidéosurveillance, dans la limite de 20 000 euros.

La demande de subvention auprès du conseil départemental a recueilli l’unanimité des votes.

Une double direction à l’école du Petit-Prince

Par ailleurs, le groupe scolaire du Petit-Prince va disposer d’une double direction à sa tête. Le dossier a été présenté au conseil par Vincent Clavier, adjoint au maire chargé de l’éducation. Il explique : « L’école devrait atteindre sa capacité maximum à la rentrée 2018, à savoir l’occupation de toutes les classes disponibles. Dans ce contexte, l’opportunité de la mise en place d’une double direction s’impose comme une évidence, ceci afin de permettre une gestion plus simple et plus efficace de l’établissement ».

Le groupe scolaire sera scindé en une école maternelle et une école élémentaire avec, pour chacune d’elle, une entrée séparée et des bureaux de direction. La mise en place du dispositif sera effective à la rentrée de septembre 2018.

Les élus d’opposition se sont abstenus de voter la délibération.  « Je ne sais pas si c’est un vœu ou le droit, mais en tout cas, dans l’intérêt de l’école, on va laisser l’inspection académique, les parents d’élèves et la commission éducative donner leur avis sur la question » a déclaré Stéphane Jabut (PS).

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Othis ► Au marché de Noël : vingt-neuf stands pour l'Entraide

Post suivant

Meaux ► Sous-préfecture : trois cent cinquante naturalisations pour 2017

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *