Vie locale

Juilly ► Une médiathèque et l’avenir du collège en vedette

Juilly a des tas de projets dans ses cartons. Parmi ceux-ci figurent en bonne place la future médiathèque et la transformation du collège. C’est ce qu’a annoncé le maire, Daniel Haquin, à l’occasion de la cérémonie des vœux de la municipalité, samedi 7 janvier.

L’événement s’est déroulé, comme à l’habitude, à la maison des Sports. Si Juilly regorge de réalisations à venir, c’est la construction d’une médiathèque qui prend la place de vedette. « Le bâtiment sera adossé à la mairie et sera de plain-pied » a expliqué Daniel Haquin.

Viennent ensuite les perspectives du célèbre collège dont une partie (Saint-Philippe et Saint-Michel) a été vendue à la fondation œuvre de la Croix Saint-Simon. C’est vraisemblablement une crèche privée d’une part et une maison de retraite d’autre part que les locaux abriteront.

Le maire a présenté les autres réalisations qui seront mises en place dans l’année et a passé en revue l’installation de caméras de surveillance, la mise aux normes du terrain de football, l’ouverture d’une boulangerie – pâtisserie, l’ouverture d’un coin restauration, rue de la Source, l’installation de nouveaux éclairages, d’une auto-école, la création d’un rond-point sur la départementale 404 et enfin la construction d’une médiathèque. Il a indiqué : « Tous ces projets ne pourraient être sans la mutualisation des intercommunalités et la mutualisation des finances ».

Les présidents des deux intercos

se courtisent

En collaboration avec la communauté d’agglomération, la Carpf, dont Juilly fait maintenant partie, l’avenir du village prendra forme. C’est sans doute afin de montrer les liens qui se tissent petit à petit avec la Seine-et-Marne que le président de l’agglo, Patrick Renaud, a assisté à l’événement. Et comme pour montrer leur attachement toujours d’actualité à la commune, le président de Plaines et monts de France [NDLR : l’interco défaite de dix-sept communes au profit du Val-d’Oise], Jean-Louis Durand, a également assisté aux vœux de Juilly. Il est aussi président de l’amicale des maires du canton de Dammartin-en-Goële et maire de Marchémoret. D’attachement à rattachement, il n’y a qu’une lettre de différence voire un pas, et si les souhaits des uns et des autres restent discrets, les gestes de paix parlent d’eux-mêmes. Samedi, le président de la Carpf mettait son bras sur les épaules de Jean-Louis Durand lors des discours. Patrick Renaud envisagerait-t-il l’éventuelle intégration des vingt communes laissées pour compte en Seine-et-Marne ou bien ne faut-il voir là qu’une attitude consolatrice ?

Par ailleurs, samedi, le maire a aussi mis en valeur le conseil municipal des enfants institué depuis un an ainsi que les lauréats des maisons fleuries et illuminées.

 

 

 

Partagez notre article
Post précédent

Fresnes-sur-Marne ► Un automobiliste perd la vie sur la RN3

Post suivant

Crécy-la-Chapelle ► Les travaux du parcours des Places vont bientôt démarrer

Correspondant

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *