Vie locale

Juilly ► Vidéo – Nuit des arts martiaux : le festival a encore frappé fort

Le festival de la nuit des arts martiaux s’est déroulé à la maison des sports de Juilly, samedi 13 mai. Les membres des clubs locaux ont pu exprimer tous leurs talents et profiter de l’expérience de grands maîtres coréens, venus spécialement pour l’événement.

Le gymnase était rempli, samedi soir, pour ce qu’il convient désormais d’appeler une tradition, en même temps qu’un rendez-vous majeur dans la vie du club de taekwondo de Juilly. L’initiative en revient à Norbert Cossé, 65 ans, l’entraîneur du club de Juilly, Taekwondo de la Goële, qui a su s’adjoindre le concours de la municipalité pour mettre sur pied la grande rencontre. Norbert est ceinture noire 6e dan, médaille d’or 1997, et a été sélectionné pour le championnat de France. Il est juge de passage de grade de ceinture noire et président national du Chugdokwan, l’une des plus grandes écoles de taekwondo au monde.

Un club en plein essor

Norbert indique : « On a en tout 127 participants pour le festival. Le plus jeune a 4 ans et le plus âgé, 62 ans. La section karaté, taekwondo, self-défense de Juilly-Moussy-le-Vieux, recense 117 licenciés. La saison prochaine, je pense ouvrir une section de karaté adulte (à partir de 15 ans) car j’ai beaucoup de demandes ».

Son maître est Kim Yong Ho, une sommité mondiale du taekwondo et un éminent spécialiste en technique de combat. Il a été l’entraîneur du GIGN (Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale), des armées coréenne, américaine et de bien d’autres pays. Afin de se perfectionner encore et toujours, Norbert se rend tous les ans en Corée pour suivre des séminaires dans des temples.

Ceinture noire à 14 ans

Eugénie Trésiq, 14 ans, pratique depuis sept ans le taekwondo dans le club de Juilly. Ceinture noire 1re dan, elle habite le village de Rouvres et étudie au collège de Saint-Mard. Elle voudrait être professeur des écoles et confie : « Le taekwondo  se situe entre le karaté et le judo. Si le karaté est basé sur les poings, le taekwondo est plus axé sur les pieds et la souplesse. La discipline m’a appris à avoir plus confiance en moi, à posséder des bases de défense pour le cas où je serais agressée. Norbert est un bon maître, toujours à l’écoute de ses élèves ».

Des démonstrations de haut vol

Outre les prestations des élèves toutes catégories des clubs de Juilly et Moussy-le-Vieux, d’Othis et de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), le public a eu droit à un florilège de disciplines, proposé par de grands spécialistes du genre. Deux maîtres, venus spécialement de Corée, ont ainsi donné une démonstration de hapkimudo [Ndlr : forme dérivée de l’hapkido, art martial proche de l’aïkido], mais aussi de sanseitsukon ou tribâton. L’arme ancienne permet de frapper à de plus longues distances que le nunchaku. De plus, les combattants peuvent se protéger des attaques de l’adversaire en décrivant de plus grands cercles sur les côtés.

Sun-Hee Lee, sud-coréenne, championne du monde 2003 de taekwondo, réside à Paris. Elle a interprété, samedi, une série de Poomsaes [Ndlr : figure technique, équivalente au kata]. Kim San Tae, moine bouddhiste et spécialiste réputé du sabre, lui a succédé. Un groupe d’élèves d’art martial d’une école de l’’Essonne accompagnait le maître, venu de Corée pour sa démonstration.

Pour le plus grand plaisir des spectateurs, un combat de karaté a opposé Julien Caffaro, vice champion d’Europe 2017, champion de France, médaillé international, à Walid Slimani, champion du monde, champion d’Europe et vainqueur coupe de France individuel et équipe, également médaillé international.

La soirée s’est achevée sur des démonstrations époustouflantes de l’équipe de France de taekwondo, vice championne du monde en titre.

Relever le challenge chaque année

« Tous les ans, on essaie de s’améliorer en invitant des spécialistes renommés. En 2018, pour la 5e édition, on tâchera de relever à nouveau le challenge en faisant encore mieux » a promis Norbert Cossé, en guise d’au revoir au public.

www.taekwondo-moussy-juilly.fr

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Claye-Souilly ► Ce week-end, le salon Terre de Brie se tiendra au bord de l'eau

Post suivant

Coupvray ► Vidéo - Joël et ses border collies étaient les stars des Bucoliques

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *