Vie locale

Lagny-sur-Marne ► Quartier des Heurteaux : stylos et carnets de notes en main, les élus ont inspecté les rues et rencontré les habitants

[Vidéo]

Stylos et carnets de notes en main, les élus ont inspecté les rues du quartier des heurteaux, à Lagny-sur-Marne, et rencontré les habitants, jeudi 7 juin.

Ils étaient cinq au départ de la place Marcel-Pouzol, et étaient une quinzaine à l’arrivée aux serres municipales de la rue Guynemer. Jean-Paul Michel, le maire, explique : « Chaque année, nous organisons des visites de quartiers : au total, il y a six quartiers. Aujourd’hui, nous allons à la rencontre des habitants des Heurteaux. Le quartier est pavillonnaire et tranquille mais sait-on jamais ; je vais entendre ce qu’ils ont à me dire ». Marc Benittah est référent technique à la vie des quartiers. Il était le premier sur la place Marcel Pouzol et raconte : « Nous allons recevoir toutes les doléances des résidents et étudierons ce qu’on peut améliorer et comment. Les demandes sont souvent les mêmes : panneaux de signalisation supplémentaires ou dispositifs de ralentissement ».

Une rencontre programmée

Hocine Zouaoui, adjoint au maire chargé des quartiers, a élaboré l’itinéraire : au total, les élus et conseillers de quartier ont parcouru douze rues en passant par les rues Saint-Denis, Lamartine, du-27-août jusqu’aux rues Milon-de-Lagny et aux serres. Les habitants ont été prévenus de la visite par tous les moyens de communication mis à disposition par la municipalité : flyers, boîtage, panneaux lumineux.

La parcelle près des serres a été « sanctuarisée »

Justine Amegan habite à Lagny depuis 1989. Elle y a grandi et vit dans le quartier des Heurteaux : « Je suis là à plusieurs titres : je suis conseillère municipale et référente quartier mais je suis aussi concernée car j’habite aux Heurteaux. C’est une résidence où il est agréable de vivre : je participe à toutes les réunions car il est important que cela reste ainsi ». Justine fait référence au projet de construction avorté d’une centaine de logements qui étaient prévus près des serres municipales. Le maire déclare : « L’Etat a voulu imposer la construction de logements sur la parcelle. J’ai bloqué le dossier. J’ai rendu le terrain proche des serres inconstructible et le PLU est plus persuasif. Il est impensable de construire autant de logements dans un quartier pavillonnaire, ce serait nuire à la qualité de vie des résidents. Je comprends qu’il faille construire des logements mais pas n’importe où et il faut éviter les quartiers pavillonnaires. Une étude a lieu sur la parcelle en question afin de pérenniser les serres municipales, d’autant qu’elles sont utiles : les classes des écoles viennent les visiter régulièrement ».

Une visite constructive avec les résidents

Au détour d’une rue, un habitant attendait les élus. Il s’est adressé au maire : « Monsieur le maire, pourrais-je vous parler en privé s’il vous plaît ? ». Le maire a suivi le riverain dans son jardin et en est ressorti après quelques minutes. Le contenu de entretien est resté confidentiel. Dans une ruelle, un autre habitant attendait aussi les élus et leur a rapporté quelques problèmes de voisinage et de stationnement : « Les voitures ne peuvent pas se garer à cet endroit. En cas de problème, les pompiers n’auront pas la place de passer. Il faut faire quelque chose ». Le président de l’association du quartier des Heurteaux, Gérard Perrin, regrette « qu’il n’y ait pas eu plus de visiteurs ». En revanche, Hocine Zouaoui déclare : « Nous avons enregistré plusieurs doléances. Ce sont des désagréments pour les résidents mais ils vont être facilement réglés. On va faire des heureux ! » Chaussées détériorées ou nids de poule gênants, embouteillages qu’on pourrait éviter, arbres à couper pour améliorer la visibilité à un croisement : les élus ont retranscrit toutes les informations remontées par les résidents du quartier des Heurteaux. Les prochaines visites auront lieu le 14 juin dans les Hauts de Lagny, le 19 juin à Marne et Chigny, le 28 juin à Beau Site et le 5 juillet à République.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Partagez notre article
Share
Post précédent

Trilport ► Bonnes affaires et une mascotte à la brocante proposée par le comité des fêtes

Post suivant

Bussy-Saint-Georges ► Collège Claude-Monet : Les parents veulent le retour de leurs enfants à Bussy

Isabelle Derock

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.