Vie locale

Lagny-sur-Marne ► Une rôtisserie fermée pour cause d’asticots dans un poulet : le commerçant dénonce un coup monté

La Ville de Lagny-sur-Marne a fait fermer une rôtisserie, vendredi 8 juin, après la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux montrant un poulet infesté d’asticots. Le produit aurait été acheté, mercredi, chez un commerçant du centre-ville. Celui-ci parle d’un coup monté.

Les images diffusée sur Facebook sont explicites et montrent un morceau de poulet grouillant d’asticots. C’est sûr, ça ne donne pas envie et les langues allaient bon train, dimanche matin, jour de marché, sur la place de la Fontaine. « C’est de la méchanceté, c’est lamentable et, après ça, on s’étonne que des commerçants se foutent en l’air ! » peste Françoise, 65 ans. « Les réseaux sociaux font et défont les réputations. Une seule photo et tout peut basculer » lâche, laconique, Julien, un Dampmartois de 37 ans.

La vidéo diffusée sur internet, mercredi soir, a en effet ébranlé de nombreux habitants et poussé la Ville à fermer, vendredi, la rôtisserie halal où la viande avariée aurait été achetée. Dans son communiqué, la mairie indique : « Le commissariat de police et le maire ont pris conjointement la décision de fermer le commerce ». La municipalité ajoute : « Le commerçant ayant subi des menaces, la fermeture temporaire jusqu’à la mise en conformité apparaissait comme une mesure de précaution ».

« Pour moi, c’est un coup monté  »

Du côté des commerçants, on ne comprend pas non plus. Plus on se rapproche de la rôtisserie et plus les propos sont vifs. Sophie*, une commerçante, s’étonne : « La rôtisserie a ouvert l’an dernier, en juin. C’est une entreprise familiale, ils sont très serviables et gentils. On leur a acheté du poulet deux ou trois fois et on n’a jamais eu de problème. De plus, je peux vous dire qu’ils avaient du débit. Je ne comprends pas ». Son voisin, commerçant également, opine du chef : « Pour moi, c’est un coup monté car ils dérangent en faisant du halal ».

Christine* s’approche : « Le gérant, l’air dévasté, est venu à ma boutique. Il se souvenait d’un client bizarre, qui était passé mercredi soir, et qui, les yeux rivés sur sa montre, s’inquiétait de son heure de fermeture ».

« Impossible qu’il y ait des asticots »

Le gérant de la rôtisserie a publié son propre communiqué samedi matin, dans lequel il écrit : « Je suis accablé par les accusations et les menaces qu’on reçoit à longueur de journée. Je suis dans ce métier depuis plus de 45 ans et ceci ne m’était jamais arrivé… Il s’agit de produits frais commandés la veille et cuits le lendemain à plus de 600 degrés. Il est impossible qu’il y ait des asticots à l’intérieur. Des spécialistes de la restauration et des laboratoires vétérinaires affirment l’impossibilité que ceci se produise en un temps aussi réduit, la quantité de vers sur la vidéo étant d’autant plus exagérée. Les services vétérinaires sont passés au magasin le lendemain de la publication de la vidéo et n’ont rien trouvé, les poulets étaient intacts ».

Le commerçant confirme qu’aucun client n’est pas revenu à sa boutique pour se plaindre, « ni pour [nous] montrer le fameux poulet. Je ne pense pas que ses intentions soient saines ».

Sa boutique est fermée jusqu’au lundi 2 juillet. Face à « des accusations aussi graves », le rôtisseur ne compte pas en rester là et veut obtenir justice. Il conclut : « C’est une mise en scène. Après tous les avertissements des clients concernant le halal et les appels menaçants, une chose pareille devait bien finir par arriver ».

La vidéo :


* A la demande des commerçants, les prénoms ont été changés. 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Partagez notre article
Share
Post précédent

Bussy-Saint-Martin ► Le marathon de Marne-et-Gondoire est annulé

Post suivant

Lagny-sur-Marne ► L’espace Charles-Vanel lève le voile sur son programme de la rentrée

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.