Vie locale

Le Pin-Villevaudé-Courtry ► Décharge sauvage : les maires ont écrit à Ségolène Royal

Les maires du Pin, de Villevaudé et de Courtry ont adressé un courrier à Ségolène Royal, ministre de l’environnement, mardi 18 avril. Ils lui demandent de faire enlever les déchets qui s’amoncellent près de l’échangeur RD34-A104 desservant leurs communes.

La lettre est partie mardi 18 avril. Les maires veulent alerter le gouvernement sur la montagne de déchets qui grandit au niveau de l’échangeur de l’A 104. Le spectacle n’est pas beau à voir à la bretelle de sortie numéro 7. La décharge sauvage constituée de déchets hétéroclites borde la route touchant les trois communes.

« En tant que conseiller départemental,  j’ai également signé la lettre au ministre de l’environnement » déclare Xavier Vanderbise, maire de Courtry. Pour éradiquer le fléau, l’installation de caméras de surveillance serait, selon lui, l’une des solutions. Il avoue être aussi confronté au problème des décharges sauvages le long du barreau routier sur la RD34-RD86 reliant sa ville à celle du Pin.

Environ 600 m3 de déchets

« C’est préjudiciable au cadre de vie et l’on essuie régulièrement les reproches de nos administrés et des automobilistes qui empruntent le giratoire ou qui sortent de la Francilienne » renchérit Lydie Wallez, maire du Pin.

Achevé en 2010, le giratoire fluidifie la circulation, importante entre Chelles et Claye-Souilly, et permet aux véhicules de la Francilienne un accès direct à Villevaudé et au Pin grâce à une bretelle de sortie. Malheureusement, les abords du rond-point sont prisés des indélicats qui y déversent, sans vergogne et en vrac, sacs de ciment, plâtre, tuiles, débris d’amiante, tôles, bois, fauteuil, matelas…

L’emprise appartient à l’État et son entretien relève de la compétence de la Dirif (Direction des routes d’Ile-de-France). « La situation est inquiétante en termes de salubrité publique. En plus, tous ces déchets attirent les nuisibles. Or, nous ne disposons d’aucun moyen pour nettoyer la parcelle et, surtout, la sécuriser pour que l’on n’y dépose plus de nouveaux déchets » poursuit Pascal Pian. Le maire de Villevaudé évalue le volume des déchets à environ 600 m3.

Défaut de signalisation = Danger

« Le panneau de sortie n° 8 de l’A104, dans le sens Sud-Nord, est manquant depuis plus de deux ans, ce qui réduit considérablement la visibilité pour la quitter. Cela pénalise aussi les entreprises, dont la décision de s’installer dans nos communes est souvent motivée par la proximité des infrastructures autoroutières » renchérit Pascal Pian. Pour les élus, le défaut de signalisation nuit également aux visiteurs de leurs administrés. « L’absence de panneau crée des situations dangereuses. Les conducteurs changent immédiatement de voie avant de sortir pour rejoindre la bretelle, sans respecter les règles du code de la route » complète Xavier Vanderbise.

Une réunion le 16 mai

Avec le courrier adressé à Ségolène Royal, les élus espèrent être entendus. Une copie a été adressée à Alain Vidalies, secrétaire d’Etat chargé des transports, Jean-Luc Marx, préfet de Seine-et-Marne, Gérard Péhaut, sous-préfet de Meaux, et Gérard Branly, sous-préfet de l’arrondissement de Torcy. « Les ministres changent, mais les services ne changent pas » observe Pascal Pian.

Les trois maires tiendront une réunion, mardi 16 mai à 14 heures, à la mairie du Pin. Un représentant du Département  y participera.

Ce que dit le code pénal

L’article R365-8 du Code pénal punit par une amende « le fait de déposer, abandonner, jeter ou déverser, en lieu public ou privé, soit une épave de véhicule, soit des ordures, déchets, déjections, matériaux, liquides insalubres ou tout autre objet de quelque nature qu’il soit, lorsque ceux-ci ont été transportés avec l’aide d’un véhicule ». Le Code pénal prévoit aussi la confiscation du véhicule ayant servi à commettre l’infraction.

Partagez notre article
Share
Post précédent

Dammartin-en-Goële ► Commémoration : pour ne pas oublier la déportation

Post suivant

Tribune libre ► Sylvie Fassier réagit après le dernier conseil municipal

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *