Vie locale

Marne-et-Gondoire ► L’agglo veut lutter contre l’addiction des jeunes à l’alcool, aux drogues et au tabac

Le conseil communautaire a voté à l’unanimité, lundi 18 décembre, la reconduction du plan d’action de l’Etat pour endiguer les risques d’addiction des jeunes à l’alcoolisme, toxicomanie et tabagisme sur le territoire de Marne-et-Gondoire.

La CAMG (Communauté d’agglomération de Marne-et-Gondoire) a mis en place des actions de prévention de la délinquance chez les jeunes dès 2015. Or, les bilans établis par les différents groupes de travail du CISPD (Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance) ont mis surtout en avant la nécessité de travailler autour de la prévention des conduites addictives chez les jeunes.

Malgré les campagnes de sensibilisation, la consommation de drogues, d’alcool et de tabac demeure à un niveau relativement élevé chez les jeunes Français, selon une enquête de l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation à la santé). Marne-et-Gondoire n’échappe pas au phénomène et c’est pourquoi les élus de la communauté ont décidé de reconduire l’accompagnement proposé par l’Etat qui veut aider les collectivités à lutter contre le phénomène sur leur territoire.

Alcool, tabac et stupéfiants dans le viseur

En début d’année, dans le cadre de l’appel à projet FIPD-MILDECA (fond et mission interministériels), la CAMG avait proposé une action en ce sens, accompagnée par le Relais Jeunes 77 et l’association nationale de prévention en alcoologie et addictologie de Seine-et-Marne. En septembre, l’Etat a décidé d’accorder une subvention de 5 000 euros. Le président de Marne-et-Gondoire, Jean-Paul Michel, a précisé les contours de la mission : « Cette action tend à prévenir le développement des addictions et des conduites à risque chez les jeunes, de 15 à 30 ans, en formant les professionnels qui sont à leur contact ».

Le programme reconduit en 2018

Lundi soir, les élus ont voté la demande d’un report de l’Etat pour la mise en place du programme anti-addictif dès janvier. Ils vont proposer aux vingt communes rattachées à Marne-et-Gondoire de former les agents en contact avec les jeunes et susceptibles d’être confrontés à des situations individuelles de toxicomanie et l’alcoolisme.

Parallèlement, la mise en place d’une permanence, toutes les deux semaines, du 21 décembre au 31 mars, au foyer des jeunes travailleurs à Lagny-sur-Marne, ainsi que dans un autre local municipal implanté sur le territoire de Marne-et-Gondoire, a également été approuvée à l’unanimité.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Partagez notre article
Share
Post précédent

Longperrier ► Succès pour le premier marché de Noël

Mesnil spectacle de Noël
Post suivant

Le Mesnil-Amelot ► Les enfants de l'école Saint-Exupéry ont eu leur spectacle de Noël

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.