Vie locale

Meaux ► Bal des pompiers : les effectifs mobilisés pour une fête réussie

[Galerie photo et vidéo]

Les sapeurs-pompiers de Meaux ont accueilli le public dans leur caserne pour le bal populaire, vendredi 13 juillet, à partir de 19 heures.

C’était la deuxième année que les soldats du feu proposaient la manifestation, après une interruption de plusieurs années, et on peut dire qu’ils ont mis le feu (sans fumée) avec les animations proposées, les différents comptoirs où des bières, cocktails et même champagne étaient offerts à la vente (à consommer avec modération).

De nombreux pompiers investis

Trois sous-officiers ont dirigé l’organisation du bal : les adjudants-chefs Kudlaky et Pasquet et le sergent-chef Jaouze. L’adjudant-chef Kudlaky explique : « Le personnel de la caserne s’est bien investi pour le montage des stands et la fabrication des comptoirs avec des palettes recyclées pour la cause. Des tuyaux d’incendie de couleurs différentes ont servi à couvrir les comptoirs. Comme vous le voyez, le personnel est en nombre pour la réussite de la soirée ».

Mousse et confettis

Une initiation à la salsa et à la samba était proposée par Nathalie et sa troupe au début de la soirée. Trois « DJ », dont le DJ Del Antigua, se sont relayés sur la scène jusqu’à cinq heures du matin pour maintenir l’ambiance.  Un canon à mousse a même été mis en batterie au cours de la nuit pour recouvrir la piste de danse improvisée sur l’aire d’évolution de la caserne. La mousse party à une heure avancée de la nuit, symbolique de l’extinction du feu, a déchaîné les plus enflammés de la soirée. Un autre canon, totalement inoffensif, lançait des pétards à confettis.

Le maire, Jean-François Copé, et le député, Jean-François Parigi, ont pris un bain de foule et ont endossé la tenue d’intervention des sapeurs-pompiers avant de se rendre en ville pour le traditionnel feu d’artifice.

 

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Crécy-la-Chapelle en juillet

Post suivant

Lagny-sur-Marne ► Jardins familiaux : les locataires ont reçu la clé de leur petit coin de paradis

Dominique Degroote

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.