Vie locale

Le Mesnil-Amelot ► Le village face au défi des parkings et de la future gare

Le village va devoir bientôt relever le défi de la gestion des parkings tandis qu’il prévoit la gare du métro du Grand Paris. La municipalité du Mesnil-Amelot doit planifier les emplacements, même si les grandes transformations ne s’effectueront que dans plusieurs années.

La gestion des parkings est « un défi à relever » pour le village. Le maire, Alain Aubry, a insisté, lors de la cérémonie des vœux de la commune, vendredi 6 janvier, sur le challenge que représente la configuration des emplacements : « S’occuper du présent impose de se projeter dans l’avenir et les grands projets qui devront nous mobiliser. Je pense particulièrement au métro du Grand Paris express qui desservira notre territoire en implantant une gare terminus sur notre commune, ainsi que des parkings publics. On sait bien qu’aux abords des gares, les parkings, ça embête certains et on envahit les parkings publics. Donc on va y penser. Je vois que le directeur des services de la communauté d’agglo (Carpf) sourit mais je suis rassuré parce que je sais qu’il travaille déjà sur le sujet et que le pilotage de l’implantation de la gare et des parkings est géré avec la communauté d’agglo de Roissy ».

Ainsi le maire compte-t-il sur l’intercommunalité que le village a rejointe après sa lutte pour rester en Seine-et-Marne avec Plaine et monts de France. Il paraîtrait même que le président de la Carpf, Patrick Renaud, a assuré que l’ensemble des communes serait traité de manière équitable et respectueuse. En tout cas, ce soir-là, il avait choisi d’assister à la cérémonie des vœux du maire de Roissy-en-France et pas à ceux du Mesnil, tandis que d’autres élus se sont presque littéralement coupés en quatre et ont partagé leur soirée entre plusieurs communes en style saut de puces.

Pourtant, le Mesnil-Amelot est d’une importance capitale pour la communauté d’agglomération. La commune vaut en effet son pesant d’euros puisqu’elle bénéficie des retombées de l’aéroport implanté sur une partie de son territoire. C’est d’ailleurs en grande partie pour ça qu’elle a été intégrée à la communauté d’agglomération du Val-d’Oise.

Les autres grands projets

Vendredi soir, Alain Aubry a également évoqué sa satisfaction de l’avancée de la ZAC la Chapelle de Guivry avec le soutien du président Renaud et du développement économique que le programme représente. La requalification du château d’eau fera aussi partie des plans dans l’année à venir. Concernant cette dernière il indique : « Elle constitue certainement l’un des plus beaux projets qui nous attend. J’ai hâte de recevoir les propositions et de réunir le jury de concours qui choisira le projet le plus fidèle à nos besoins ».

Le Mesnil fait aussi évoluer ses créations de logements, l’extension de l’éclairage led qui s’achèvera fin 2017, les deux nouveaux cabinets de santé dans l’ancienne mairie qui accueilleront bientôt un ostéopathe et vraisemblablement un médecin généraliste en fin d’année. Ils rejoindront les infirmières et le pédicure podologue déjà installés. D’importants travaux continueront d’être réalisés comme la boulangerie et Mesnil Alimentation ainsi que différents ravalements d’immeubles communaux.

Partagez notre article
Post précédent

Guermantes ► L'enquête "Estelle Mouzin" : un "fatras phénoménal"

Post suivant

Meaux ► Jean-François Copé vante l'administration et la proximité

Hélène Rousseaux

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *