Vie locale

Mitry-Mory ► Fête de la ville : ils ont dansé jusqu’au bout de la nuit

Des concerts, des spectacles et des jeux… la traditionnelle fête de Mitry-Mory a rassemblé un grand nombre d’habitants, petits et grands, vendredi 1er et samedi 2 juin. La fête s’est achevée, samedi soir au parc de la mairie, dans une ambiance latino.

« Venez comme vous êtes », c’était le slogan du cru 2018 de la fête communale. Les Mytriens ne sont pas fait prier pour participer aux multiples activités, ludiques et sportives, proposées par la municipalité et les associations. Jessica, 17 ans, est venue avec ses parents et son amie Laetitia. « Vendredi, nous sommes allés à la plaine des Acacias pour écouter les deux finalistes de The Voice, mais surtout Ridsa, dont nous sommes fans. C’était incroyable de le voir en vrai ! » s’exclame Jessica.

Comme chaque année, la fête s’est terminée, samedi soir, dans le parc de la mairie, par une animation dansante. Cette fois-ci, c’était sur des thèmes latino distillés par Nico, le DJ, après que l’association Baïla Latina ait donné l’exemple et surtout le tempo.

Aysun réside à Mitry-Mory depuis 2015. Elle est restée jusqu’à la fin des festivités avec son fils, Ugur, 14 ans. « J’habite ici depuis 2015 et je ne manque jamais cette fête. Ugur a retrouvé des copains de son collège et moi, j’ai papoté avec des amies. Franchement, je n’ai pas vu le temps passer » avoue la jeune femme. Marc et Isabelle ont spontanément investi la piste de danse, devant l’estrade où Nico enchaînait les tubes. « J’ai passé l’après-midi ici avec ma fille et mon petit-fils, Killian, 3 ans. Il s’est bien amusé et je crois qu’il a pratiquement testé tous les jeux de son âge. Ce soir, j’ai décidé de revenir avec Marc » confie Isabelle en souriant.

Une petite laine… pour les arbres

Sylvie, 57 ans, a admiré pour sa part les tricots urbains qui revêtaient des arbres et même quelques panneaux de signalisation sur le parc. La technique, connue sous le nom de « Yarn bombing », provient des Etats-Unis et entend insuffler un autre regard sur la ville. L’œuvre réalisée dans le parc de la mairie est le fruit d’un travail collectif des membres de l’atelier tricot du CMCL (Centre municipal de culture et des loisirs).

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Villeparisis ► Défi sport : du babyfoot au karaté en passant par la pétanque, ils ont tout essayé

Post suivant

Montévrain ► Salle Le Millésime : cinquante événements déjà programmés, visite du chantier en exclusivité

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.