Pays de MeauxVie locale

Nanteuil-lès-Meaux ► Fête de la tarte en prunes : le pâtissier, Philippe Conticini, et quatre mille tartelettes en vedettes

[Vidéo]

La traditionnelle fête de la tarte en prunes, à Nanteuil-lès-Meaux, a contribué à la collecte de fonds pour la recherche contre la mucoviscidose, dimanche 30 septembre. Quatre mille tartelettes confectionnées par Patrice Monchaussé et son équipe ont été vendues et cent exemplaires du  livre de recettes de Philippe Conticini ont été dédicacés.

Les organisateurs de la fête de la tarte en prunes ont tenu leur promesse et ont mis les moyens pour la lutte contre la mucoviscidose, dimanche. En effet, l’événement a non seulement mobilisé cent bénévoles mais aussi deux grands noms de la boulangerie-pâtisserie, Patrice Monchaussé, le « régional de l’étape », commerçant à Meaux et à Coulommiers, qui a préparé quatre mille tartelettes (Voir notre article ici), et Philippe Conticini, « l’ambassadeur de la pâtisserie française » qui a dédicacé son livre de cuisine. L’intégralité des recettes des ventes des tartes et du livre sera versée à la recherche contre la mucoviscidose.

Le Nanteuillais

Le « maître pâtissier » et écrivain a également apporté une tarte aux prunes qu’il a spécialement créée pour l’événement et qu’il a appelée le « Nanteuillais ». Philippe Conticini explique : « Il s’agit d’une recette très simple : un mélange de prune, pistache, compotée et mirabelle ». Le maire de Nanteuil, Régis Sarazin, l’a goûtée : « Les saveurs sont dingues ! On sent bien le goût des fruits et de la pistache. C’est un dessert exceptionnel ». Philippe Conticini a ensuite siégé comme juré au concours de tartes aux prunes auquel ont participé cinq élèves du lycée Jean-Rose de Meaux, deux du Gué-à-Tresmes de Congis-sur-Thérouanne et un de l’école Ferrandi de Paris. Chacun avait revisité la tarte en prunes avec sa touche personnelle : façon tourte, aux spéculoos, avec du thym, du citron… Le chef a conclu : « Deux tartes sortent du lot mais elles sont toutes très bonnes. Visuellement, c’est réussi ». Pour un peu, on se serait cru dans l’émission de M6, « Le Meilleur Pâtissier ». En tout cas, le vocabulaire y était : visuellement, gustativement, gourmand, du croquant et de la douceur, du sucré mais pas trop, de la noblesse…

Vingt mille visiteurs

Pour attirer les vingt mille visiteurs attendus, les organisateurs, dont le Lions club, proposaient également d’autres activités : une brocante s’étalant sur plusieurs kilomètres, une fête foraine, des démonstrations d’associations de la commune, un simulateur de chute libre, des animations avec acrobates et échassiers… et des stands de vente de tartelettes.

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Partagez notre article
Share
Post précédent

Longperrier ► Vingt-cinq auteurs pour le premier salon du livre du Livr'échange

Post suivant

Mitry-Mory ► Balade au bois du Moulin des marais : le mystère des sœurs Sazie a fasciné les promeneurs

Sun-Lay Tan

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.