Vie locale

Nanteuil-lès-Meaux ► Logements, écoles, sécurité… la mairie investit

La traditionnelle cérémonie des vœux à Nanteuil-lès-Meaux s’est déroulée vendredi 6 janvier à la salle polyvalente, rue Oblin. Parmi les grands thèmes abordés par le maire, Régis Sarazin, figuraient en bonne place les logements, les écoles et la sécurité.

Le maire et son équipe municipale ont reçu les administrés et les officiels dans la salle décorée par le service des espaces verts et avec le concours d’une artiste de la commune, Léa Bertin.

Egalement vice-président de la CAPM (communauté d’agglomération du Pays de Meaux) délégué au développement durable et à la sécurité, régis Sarazin a construit son discours autour des sujets communaux, intercommunaux et même nationaux et a ajouté, aux moments opportuns, les pointes d’humour qui le caractérisent.

Ainsi a-t-il annoncé que « le premier programme de la société Capelli, le Clos des vergers, sera en place dans les prochains jours. La bulle de vente face à la résidence des Servins atteste de l’imminence du démarrage » : « Ce sera un trait d’union entre le centre et le quartier des Saints-Pères où se mêleront logements locatifs, sociaux bien sûr, maisons de ville, mais surtout maisons individuelles classiques. C’est un challenge de grande envergure pour la ville et ses services ».

Classes de primaires et collège

L’augmentation de la population va de pair avec agrandissement d’école : « Nous réaliserons pour la rentrée prochaine deux nouvelles classes à l’école Dolto qui verra une refonte entière de sa façade, un agrandissement de la cantine, et l’arrivée d’un terrain de sport voisin. Ces réalisations donneront un ensemble fonctionnel et moderne. Nous travaillons déjà, tous, en parfaite concertation, sur ce que pourrait être la nouvelle école Tessan ». 

Les locaux seront vraisemblablement réalisés en deux temps : une phase école et une phase centre de loisirs : « Celui-ci patientera un peu dans les anciens locaux de l’école Tessan pour rejoindre le programme. Nous allons construire onze classes adaptées aux conditions du XXIe siècle » souligne le maire.

En ce qui concerne le collège de la Dhuis qui va encore augmenter ses effectifs, Régis Sarazin espère désengorger les classes : « Nous avions commencé les discussions avec les services du département. La baisse du nombre d’élèves dans les classes devra être fait cette année. Je sais que les petites communes sont désireuses de rester à Nanteuil, mais je vous le dis, celui qui a eu la bonne idée de proposer que les collégiens de Nanteuil aillent au collège de Meaux, fait fausse route. Nous n’accepterons pas cette proposition et voulons un collège à Nanteuil et des collégiens à Nanteuil ».

Parmi les autres projets figuraient l’agrandissement de la bibliothèque qui va doubler sa surface et dont les travaux vont bientôt commencer ; l’achat d’un ensemble immobilier appartenant au Crédit Agricole dans le quartier de Chermont qui deviendrait probablement un équipement municipal ; l’installation de studios haut de gamme à la place des anciens ateliers ainsi qu’un cabinet médical afin d’accueillir de jeunes médecins ; le débroussaillage des premiers terrains en bord de Marne ; une grosse réfection de la rue Benjamin Brunet.

La police municipale sera armée

Côté sécurité, ce sera la poursuite de la mise en place de la vidéo protection, l’embauche d’un policier municipal supplémentaire et l’armement de la police municipale. « Je n’imagine pas ne pas armer nos policiers alors que tous les autres le sont, et que les délinquants sont de plus en plus dangereux. Le policier intervient en proximité et on ne sait jamais ce à quoi on va faire face » souligne le maire qui précise que toutes les réalisations seront effectuées sans augmentation de la fiscalité pour les ménages de la ville, comme depuis quelques années à Nanteuil.

Concernant le schéma directeur sur l’eau de la ville, il ajoute : « Nous préparons d’ailleurs cet autre transfert de compétence vers la communauté d’agglomération dans le but d’améliorer le rendement. Nous aurons à construire en haut de Chermont, prochainement, un nouveau château d’eau et nous allons également réhabiliter le réseau eaux usées sur l’avenue François de Tessan. Ce seront des travaux importants et gênants ».

Devant les Nanteuillais venus nombreux pour l’événement, le maire a ainsi clos son discours : « L’année 2017,  j’aurais pu la faire rimer avec 17, le numéro des urgences policières… ou avec disette, anisette, andouillette, j’ai des noms… baguette, bicyclette mont Ventoux, boulette, cassette, rond-point de la Hayette qui sépare les deux maires à forte personnalité, c’est gentiment dit !… omelette, midinette, escampette, mais pas année tristounette… »

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Marne-et-Gondoire ► Une police intercommunale dans l'année

Post suivant

Saint-Pathus ► 2 CV électrique : le projet accélère

Correspondant

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *