Faits divers

Noisiel ► Boulangerie incendiée : les cambrioleurs ont aussi dérobé six mille euros

Les malfaiteurs qui se sont attaqués à la boulangerie du quartier de la Pièce-aux-Chats, rue du Commandant-Louis-Bouchet, à Noisiel, dans la nuit de samedi 7 au dimanche 8 juillet, ne se sont pas contentés de vider le coffre fort du magasin. Ils ont également incendié les lieux.

Les clients de la boulangerie La Tradi ne reconnaissent plus la boutique où ils ont eu l’habitude d’acheter leur pain. Devant les murs calcinés, un témoin raconte : « Le feu s’est propagé vers 3 heures du matin entre samedi et dimanche. Les pompiers sont intervenus très vite et ont pu évacuer les habitants des appartements situés au-dessus ». selon une source proche de l’enquête, l’incendie serait « d’origine criminelle » : « On a retrouvé le coffre fort du magasin, percé, ouvert et vide. Le butin a été estimé à six mille euros ».

Pour les habitants de la Pièce-aux-Chats, l’incendie est un coup dur « porté contre un quartier qui n’a jamais posé de problème ». L’artisan est, selon ses clients, engagé dans des actions en faveur des jeunes, du sport, de l’humanitaire. Le maire, Mathieu Viskovic, indique : « Il offre régulièrement du pain aux associations pour leurs fêtes. Il a ouvert une deuxième boutique au Bois-de-la-Grange et a fait revivre le quartier ».

La date de réouverture du magasin est encore incertaine. La boulangerie la plus proche se situe à la cité Meunier.

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Roissy Pays de France en juillet

Post suivant

Villenoy ► Vingt-quatre sapeurs-pompiers mobilisés pour éteindre l'incendie du centre d'insertion

Sun-Lay Tan

2 Commentaires

  1. Ali
    11 juillet 2018 at 12 h 44 min — Répondre

    « porté contre un quartier qui n’a jamais posé de problème » , c’est l’un des lieu les plus connus de Noisiel pour son trafic de drogue….

    Signaler un abus

    • Angie77186
      16 juillet 2018 at 20 h 49 min — Répondre

      Bizarrement j’aurais plutôt dit le luzard pour le trafic. La pièce aux chats était un gros trafic à l’époque mais les commerçants sont très complices avec les jeunes. C’est le seul quartier où il n’y a pas de vidéo caméra donc beaucoup plus de risques.

      Signaler un abus

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.