Vie locale

Plaines et monts de France ► Budget : Les contribuables vont devoir mettre la main à la poche

La communauté de communes Plaines et monts de France (CCPMF) ne sait pas encore comment elle fonctionnera véritablement… Une chose est sûre, les contribuables vont devoir mettre la main à la poche.

Depuis le démantèlement de la CCPMF, il a surtout fallu que les élus opèrent des agencements par rapport à la Carpf (communauté d’agglomération Roissy Pays de France). Dorénavant, les comptes se clarifient et le conseil communautaire seine-et-marnais a voté son budget, jeudi 6 avril.

Comme la CCPMF l’avait annoncé, il va falloir augmenter les impôts, puisque 90% des recettes sont parties dans le Val-d’Oise, ne laissant au territoire, à peu de choses près, que ses yeux pour pleurer.

Le président, Jean-Louis Durand, explique : « Nous ne faisons que vivre sur les excédents de l’année 2015. On s’est mis d’accord avec la Carpf et on a réussi à conserver 10 M€. Cependant, étant donné que l’on a un déficit structurel de 3 M€, l’Etat va nous dire que notre budget est déséquilibré. La Chambre des comptes va trouver le déficit inacceptable et va nous conseiller d’augmenter les impôts. On n’y coupera pas. Evidemment, ce sont les contribuables qui vont devoir mettre la main à la poche… Nous cherchons des solutions pour éviter d’augmenter de manière trop importante… » 

Les articulations financières sont un véritable casse-tête mais l’avenir n’est peut-être pas si sombre. Le président avance des solutions pour que l’interco retrouve un équilibre, et garde un espoir pour que les dix-sept communes perdues réintègrent Plaines et monts de France. Pour lui, la lutte continue…

Entretien avec Jean-Louis Durand, jeudi 6 avril :

Voter le budget : Quels projets ? Quels impôts ?

 

CCPMF et Carpf : travaux, finances et compétences :  

Partagez notre article
Post précédent

Le Pin ► Lydie Wallez a été réélue maire

Post suivant

Chelles ► Crash d'un avion : l'apprentie pilote décédée

Hélène Rousseaux

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *