Vie locale

Saint-Pathus ► Le centre-ville se dessine un nouveau visage, le début des travaux en mai : visite en exclusivité

[Vidéo]

Les travaux de la première phase de la réhabilitation du centre-ville de Saint-Pathus devraient débuter en mai. Le maire, Jean-Benoît Pinturier, a présenté le projet à Magjournal, vendredi 23 mars. Visite en exclusivité.

La première phase de la transformation de la ville prévoit la construction de deux cent dix logements et de cinq commerces sur la friche de l’ancienne ferme, depuis la rue de la Maison neuve au milieu de la Grande rue. Le maire, Jean-Benoît Pinturier, détaille : « Il y aura 140 logements collectifs, dont la moitié sera à loyer modéré, et soixante-dix terrains de 200 m² à bâtir . Ils accueilleront entre cinq cents et sept cents habitants ». Le chantier devrait durer de quatorze à dix-huit mois.

Répondre aux besoins de la population

Le projet a été présenté lors d’une réunion publique, jeudi 8 mars. Pour le maire, il s’agit d’offrir au village un centre-ville « digne de ce nom », mais aussi de répondre « aux besoins d’un habitat diversifié ». Il indique : « Sur les deux mille adresses, 98% sont des pavillons. Or les besoins de la population en matière de logement ont évolué avec le contexte économique. On a besoin de loger les habitants qui veulent rester sur la commune, nos jeunes, nos anciens qui se retrouvent parfois seuls dans des maisons trop grandes, et les familles qui se séparent ». Les immeubles de trois étages comprendront des appartements, essentiellement du type studio au trois pièces, et quelques T4.

30% de places de stationnement en plus

Afin d’éviter les problèmes de stationnement, le projet prévoit également 30 % de places de parking de plus que les exigences du plan local d’urbanisme, soit quatre-vingt-dix places. Certaines seront souterraines.

L’ensemble devrait offrir un urbanisme « plus cohérent et plus attractif ». Le maire explique : « Les constructions ont été faites à la va-vite pour loger les nouveaux habitants qui allaient travailler à la plate-forme aéroportuaire. On a construit des lotissements autour des fermes et on n’a pas de centre-ville. Or, pour avoir de la vie, attirer du commerce, il faut un cœur de ville ». L’étude du projet a commencé durant le premier mandat du maire. « Nous l’avons ensuite intégré dans notre programme municipal qui a été validé du fait de la réélection de ma liste » souligne le maire.

 

Partagez notre article
Share
Jablines color run
Post précédent

Jablines-Annet ► Color obstacle rush : à l'île de loisirs, la course était colorée

Post suivant

Tribune libre ► Stéphane Jabut : "Les dépenses de fonctionnement ont explosé"

Sun-Lay Tan

1 Commentaire

  1. Lekhan
    21 mai 2018 at 20 h 33 min — Répondre

    Il ne faut pas oublier l’emplacement à prévoir pour les gens du voyage vu l’espace propice à cette loi sur votre commune !

    Signaler un abus

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.