Vie locale

Saint-Pathus ► Zone d’activité de Noëfort : feu vert pour une ouverture à la fin de l’année

[Vidéo]

Le site d’activité de 63,5 hectares verra le jour à la fin de l’année 2018 à Saint-Pathus. Proligis, le propriétaire du terrain, s’est engagé à construire une zone commerciale et logistique dès que les contraintes administratives seront levées. Le président du conseil départemental, Jean-Louis Thiériot, a visité le site, vendredi 1er juin.

La zone d’activité de Noëfort est pour l’instant loin d’être finie mais la commercialisation des terrains pourra se faire à la fin de l’année. Le site n’accueille actuellement qu’un supermarché Colruyt. Douze cellules commerciales sont prévues. Bien qu’il reste réservé, le chargé du développement économique à la communauté de communes Plaines et Monts de France (CCPMF) annonce des commerces de proximité et des bureaux, même si aucun nom n’a encore été dévoilé. Lorsque le site sera terminé, entre cinq cents et mille cinq cents emplois devraient être  créés.

La création de la zone a pris beaucoup de retard et a rencontré de nombreuses difficultés. Salvi Cals, le directeur de développement de Prologis, explique :  »Nous avons subi de plein fouet la crise de 2008 et le rythme des travaux n’est pas à la hauteur de nos  ambitions ». Le promoteur pointe un déséquilibre fiscal entre l’Ile-de-France et l’Oise, le département voisin : « A Saint-Pathus, nous sommes en concurrence avec des sites de Lagny-le-Sec ou du Plessis-Belleville et le coût d’exploitation peut atteindre 10% de plus. Pourtant, il y a une réelle demande dans le secteur de la logistique ».

Lever les obstacles

Pour lever les obstacles, la commune de Saint-Pathus mène actuellement la révision de son plan local d’urbanisme pour intégrer un règlement adapté à l’accueil d’activités. Selon le maire, Jean-Benoit Pinturier, le site représente « le dernier potentiel majeur d’accueil d’activités économiques » sur le territoire de la CCPMF et dans le secteur de Roissy. Jean-Louis Durand, le président de l’interco, insiste : « Le développement de la ZAC est indispensable si nous voulons nous donner davantage de marge de manœuvre financière grâce à des recettes fiscales ». Par ailleurs, le président du conseil départemental de Seine-et-Marne, Jean-Louis Thiériot, a confirmé le financement du rond-point de la route nationale 330 par le Département et Prologis : « Il ne reste plus que la validation prochaine par l’Etat ».

Le président du département a visité la CCPMF

Le président du conseil départemental de Seine-et-Marne, Jean-Louis Thiériot, est venu faire un point sur l’avancée des travaux. La visite a fait suite à une réunion qui s’est déroulée le matin même au siège de la CCPMF. Après s’être rendu sur le site de Saint-Pathus,  Jean-Louis Thiériot est allé fleurir la tombe du poète Charles Péguy à Villeroy, visiter un éco-quartier à Charny et  la maison du peintre Victor Vasarely, à Annet-sur-Marne.

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Claye-Souilly ► Restaurant La Closerie : sa nouvelle carte met l'eau à la bouche

Post suivant

Meaux-Esbly ► Meaux Airshow : 180 bénévoles pour le meeting aérien prévu les 23 et 24 juin

Killian Salé

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.