Vie locale

Thorigny-sur-Marne ► Sectorisation du collège Moulin à vent : élus et parents manifestent devant le siège du Conseil départemental

Des élus et parents d’élèves de Thorigny-sur-Marne, Pomponne et Dampmart ont manifesté hier, jeudi 21 décembre, devant le conseil départemental, à Melun. Ils s’opposent à la sectorisation du collège Moulin à vent de Thoriginy-sur-Marne et réclament la construction d’un autre établissement au nord de la Seine-et-Marne.

Depuis que le conseil départemental a annoncé sa volonté de modifier la sectorisation du collège Moulin à vent, la grogne monte parmi les élus et parents d’élèves des communes de Thorigny-sur-Marne, Pomponne, Dampmart et Carnetin.

Les quatre maires dénoncent l’urbanisation et la démographie croissantes de leurs communes qui impactent directement le collège à Thorigny-sur-Marne. Ils sont également défavorables à l’idée de déplacer leurs élèves vers le collège Marcel-Rivière, à Lagny-sur-Marne, ou tout autre collège sur la rive gauche de la Marne, qui « doivent prioritairement pouvoir accueillir les élèves des communes situées au sud de la Marne » souligne Laurent Delpech, maire de Dampmart.

Ils réclament un nouveau collège

Construit en 1974, le collège du Moulin à vent a subi des rénovations régulières et, malgré sa conception ancienne, accueille actuellement 734 élèves dans de bonnes conditions. «  Nous sommes déterminés à nous battre pour une extension provisoire du collège, en attendant la construction d’un nouveau au nord de la Seine-et-Marne. Globalement, plutôt que d’encombrer encore plus le pont en X [Ndlr : le pont de Lagny-sur-Marne surplombant les voies SNCF], il est nécessaire d’accompagner le développement de la rive nord en construisant un nouvel établissement, et non en accentuant son enclavement » martèle Laurent Delpech.

Il explique : « Nos communes sont concernées par une sectorisation des collèges sans réelle concertation. Elle amènera certains de nos enfants à plus de deux heures aller-retour de transport par jour au milieu d’un tissu urbain ». Pour l’élu, des solutions existent, mais n’ont pas été étudiées par le Département. « Depuis 2014, nous alertons le conseil départemental : le collège du Moulin à vent, déjà organisé en 27 classes cette année, sera en sureffectif à la rentrée 2018 » poursuit-il, déplorant « un dialogue de sourds et une concertation qui n’en est pas une ».

« Une déception qui nous laisse un goût amer »

« Malgré une tentative de négociation et une déclaration du président Jean-Jacques Barbaux qui laissait entrevoir un ajournement du projet, le vote a bien eu lieu jeudi après-midi et la sectorisation a été confirmée » regrette le maire de Dampmart.

Au final, les élèves de 6e de Dampmart iront à Marcel-Rivière et un circuit de transport sera mis en place. Laurent Delpech a apprécié le soutien des sénateurs Arnaud de Belenet (LREM) et Vincent Eblé (PS) et remercie Geneviève Sert, conseillère départementale, « pour son intervention intéressante en faveur d’un futur collège, mais décevante sur la sectorisation ».

D’autres actions sont envisagées après les fêtes car les élus et parents d’élèves des quatre communes de Marne-et-Gondoire n’entendent pas en rester là.

 

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Mitry-Mory ► Clash autour de la piscine : l'opposition quitte le conseil

Post suivant

Crécy-la-Chapelle en décembre

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *