Vie locale

Thorigny-sur-Marne ► SO’6 : la véritable saucisse allemande se déguste en ville

SO’6 est le nom de l’entreprise de saucisses allemandes que Jens Noller a créé. L’habitant de Thorigny-sur-Marne a fait découvrir ses spécialités, dimanche 15 juillet.

« Des saucisses artisanales, locales et phénoménales », c’est le slogan trouvé par Jens Noller. De Stuttgart à Thorigny-sur-Marne, il n’y avait qu’une… saucisse. Mercredi 6 juin, Jens Noller, thorignien depuis dix ans, a crée sa micro-entreprise SO’6.

Le concept

Pour une soirée privée, un événement d’entreprise ou une animation, le « Wurstmaker » né à Stuttgart se déplace avec son barbecue pour griller ses propres saucisses sur place. Elles sont servies dans des bretzels, avec des sauces et des salades composées « maison ». Jens, qui prépare lui-même ses saucisses de façon artisanale et selon une recette familiale, détaille : « Je conserve la recette traditionnelle allemande mais j’y ajoute des épices, des herbes de mon jardin, très peu de sel et aucun conservateur. Et surtout je crée mes recettes ». A la carte, plus d’une trentaine de « wurst » sont proposées : de la Froschkönig (poulet, coriandre, menthe, gingembre) à la Rumpelstilzchen (bœuf, cantal, jambon Serrano) en passant par la Frau Trude (poulet, sauce soja, paprika, miel) et la Moritz (porc, tomates séchées, ail des ours), il y en a pour tous les palais. Celle qui a le plus de succès ? La saucisse à base de drèche caramélisée, autrement dit à base de résidus de brassage saupoudrés de cassonade.

Bouchers locaux

Jens travaille avec trois bouchers de Brou-sur-Chantereine, Torcy et Mitry-Mory et il veille à ce que ses produits contiennent du paleron pour le bœuf et de la poitrine ou de l’épaule pour le porc. L’entrepreneur, explique avec un accent allemand prononcé, comment lui est venue l’idée il y a un an : « J’ai un ami éleveur d’agneau dans l’Allier qui s’est lancé dans la production de saucisses et qui m’a donné envie d’essayer. En Allemagne, sur les marchés ou dans les foires, la bière va toujours de pair avec la saucisse. En France, il y a des sandwichs ou des crêpes. Il y a donc de la place pour mon activité d’autant qu’il y a de plus en plus de bonnes bières artisanales et de brasseurs dans la région, comme la Guinche à Chelles et la micro-brasserie Second Degré à Thorigny ». Dans le département voisin, à la Brasserie Gallia de Pantin qui figure dans le Top 100 des meilleurs bars à bière en France, Jens a vendu pas moins de 250 saucisses pendant la finale de la coupe du monde… un baptême du feu réussi.

Tenue bavaroise

Pour changer de vie professionnelle, l’ancien graphiste et co-gérant d’une société de stylisme, a passé son CAP de cuisine, testé une trentaine de recettes, obtenu l’agrément de la Chambre de commerce de Seine-et-Marne, s’est équipé de quatre congélateurs et réfrigérateurs, d’une nouvelle voiture et surtout d’une culotte de cuir bavaroise. A quand le chapeau à plumes ?

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Longperrier ► Les danseuses de samba et de salsa ont animé la fête communale

Post suivant

Meaux ► Succès : Frédérique Lécrivain réélue à l'unanimité à la tête de l'association des commerçants, Acheter à Meaux

Séverine Bars

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.