Tribune libre

Tribune libre ► Placoplatre : « Assumer ses obligations »

En septembre, nous avons alerté Mme Hélène Lipietz, sénatrice de Seine et Marne, sur les activités extractives de la société Placoplatre. La sénatrice a adressé deux questions écrites à Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire. Ces questions ont été éditées au Journal Officiel du 28/09/2017.

  1. Manquement à ses obligations de la part d’une société extractive

Question n° 01415 adressée à M. le ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire
À publier le : 28/09/2017

Texte de la question : Mme Hélène Lipietz appelle l’attention de M. le ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur les activités extractives de la société Placoplatre, filiale du groupe Saint-Gobain, dans le secteur de Villevaudé, au nord-ouest de la Seine-et-Marne. Le code minier veut qu’au terme de toute exploitation, le sol soit remis en l’état. Pourtant, la société Placoplatre n’a pas procédé à une telle remise en état après l’épuisement d’une carrière de sept kilomètres carrés sur le secteur des communes de Coubron, Courtry, Villeparisis, Claye-Souilly et du Pin. Certaines fosses n’ont pas été traitées. D’autres ont été aménagées sans comblement. Si de nouvelles essences arbustives ont parfois été plantées, la faune n’est pas revenue. L’endroit attire des décharges sauvages et dans l’une de ces excavations, le déversement et l’incinération des ordures ménagères de plusieurs communes ont servi de comblement. Actuellement, la société Sita-Fd du groupe Suez y entrepose des déchets industriels dont l’innocuité reste à démontrer, d’autant que lors de violents orages, le ruissellement entraîne la dispersion de pollutions qui viennent se combiner avec les bruits et les poussières dues à la circulation soutenue de poids-lourds sans qu’aucune mesure sérieuse de protection n’ait été mise à la charge de l’exploitant. Elle lui demande comment il entend agir pour que cette société extractive assume toutes ses obligations.

2. Projet d’exploitation d’une carrière de gypse à l’air libre et non en cavage

Question n° 01414 adressée à M. le ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire
À publier le : 28/09/2017

Texte de la question : Mme Hélène Lipietz attire l’attention de M. le ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur les activités extractives de la société Placoplatre, filiale du groupe Saint-Gobain, dans le secteur de Villevaudé, au nord-ouest de la Seine-et-Marne. Cette société procède actuellement à des fouilles archéologiques pour exploiter une nouvelle carrière de gypse au Bois-Gratuel et aux Mazarins. Or, le mode d’exploitation en carrière qui a été retenu est refusé par la population, par nombre d’élus locaux et par les associations de protection de la nature et de l’environnement : cette exploitation à l’air libre provoquera non seulement de multiples nuisances pour les riverains causées par des excavations estimées à 70 mètres de profondeur mais aussi la destruction de 150 hectares de bois et d’espaces naturels riches d’une quarantaine d’espèces de la flore et de la faune, certaines rares, en particulier des amphibiens et des batraciens comme le triton alpestre. C’est pourquoi l’exploitation en cavage est plus indiquée dans une zone aussi densément peuplée comme cela a déjà été pratiqué par la société Placoplatre pour une carrière de gypse aujourd’hui épuisée sous le bois de Bernouille. Elle l’est actuellement sur le secteur de la commune de Villeparisis. Elle lui demande donc s’il entend modifier le permis d’exploitation dans un sens plus écologique et plus respectueux des riverains.

Nous effectuerons un suivi régulier des suites accordées à ces questions.

Christian Tarrieu (président EB2V) et Farid Djabali (conseiller municipal délégué à l’embellissement de la ville à Mitry-Mory

 

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Mitry-Mory ► Bilan à mi-mandat : la municipalité lance une concertation collective

Post suivant

Dammartin-en-Goële ► Fermeture de la trésorerie : le député Kokouendo réagit

Tribune Libre

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *