Longperrier ► Lycée : les jeunes au salon des métiers

Mode d’emploi APB,  présentation des formations, orientations, échanges entre lycéens et anciens élèves ont animé la matinée, samedi 23 janvier,  au lycée Charles-de-Gaulle à Longperrier, à l'occasion du salon des métiers.

L’information était diversifiée et les anciens élèves étaient toujours aussi enthousiastes de retrouver l'établissement et de transmettre leur expérience.

Les lycéens et leurs parents ont été nombreux à rencontrer les différents acteurs du salon : professeurs, professionnels, anciens lycéens. Alors que le portail APB, (Admission Post Bac), parcours internet obligé pour s'inscrire et accéder aux choix d’orientation, est ouvert depuis quelques jours, Sylvie Larcher, professeur en Sciences de l’ingénieur, a présenté le portail et prodigué ses précieux conseils : « APB a changé depuis l’an dernier. J’invite  aussi les redoublants à écouter…». En effet, chaque année apporte ses nouvelles subtilités et la présentation est d’autant plus importante car elle rassure les familles : « Tout le monde a peur de rater son orientation et son inscription », a précisé le professeur.

L'orientation, une longue quête
Parmi les jeunes concernés, Ludovic Foustoul, élève en terminale SI, encore indécis sur le meilleur parcours à suivre pour le mener vers les métiers qui l’intéressent, glanait des renseignements auprès des étudiants : « Je souhaite faire un DUT MMI (métiers du multimédia et de l’internet) ou une fac littéraire mais je visite aussi le salon pour voir des amis, anciens lycéens de l’an dernier et aussi pour découvrir les formations présentées, par exemple les prépas PTSI ». Une partie du forum était consacrée au salon des sciences de l’ingénieur avec, pour premier guide Raphaël Boutillier, professeur de SI, qui explique : « Il y a une soixantaine d’anciens élèves qui présentent leurs écoles. Ils sont formidables, ils s’éclatent dans ce qu’ils font. On a beaucoup de chance d’avoir des élèves motivés ». Les lycéens sont venus découvrir les formations et avaient préparé leurs questions. « Je m’intéresse à ce que les écoles proposent. Je suis content, j’ai pu échanger sur une école qui me tente, l’ISSART», témoigne Alexandre Bourgeois, en TSI, souhaitant poursuivre ses études dans l’art et la programmation.

Le forum proposait également une palette très large d’écoles en lien avec les sciences sociales, humaines, l’économie, les SVT… Une occasion de faire le plein d’idées post-bac, pas seulement pour les élèves de terminale qui doivent se déterminer maintenant, mais aussi pour les élèves de seconde et première, la réflexion sur l’orientation étant une longue quête ! Assïa Chetouani, élève de première ES, seize ans, s’est intéressée à la licence de droit présentée par  Céline Gelé : « Je souhaite  savoir en discutant avec les étudiants si je pourrai devenir un jour avocate… » Céline est revenue au forum avec plaisir : « Ce n’est pas la première année que je présente ma formation au lycée, et c’est toujours intéressant de les renseigner, on a tous été à leur place un jour ».

Des projets professionnels
Le forum était aussi une vitrine pour les différentes formations du lycée Charles-de-Gaulle, labellisé métiers de la santé et du social, comme par exemple le diplôme d’aide-soignant. Nadia Larabi enseignante, accompagnée de ses élèves, Elodie Devine et Shanon Roth, et d’une ancienne élève, Mme Theor, actuellement auxiliaire de puériculture, ont participé à la présentation. Elles ont rendu compte du projet professionnel, de l’intérêt du diplôme et ses conditions d’admission. « C’est un diplôme paramédical qui mène à des métiers d'avenir car on aura toujours besoin d’aides-soignantes », souligne l’enseignante passionnée. Elodie voudrait travailler en EHPAD (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et Shanon dans la psychiatrie.

Samedi midi, Patrice Collongeon, le proviseur, a regardé ses élèves quitter l'établissement. Il indique : "Les uns sont rassurés, d’autres ont de nouvelles interrogations mais sont sans nul doute mieux informés et peut-être de nouvelles vocations auront-elles été suscitées ?"

[gallery type="slideshow" size="large" ids="17450,17449,17448,17447,17445,17444,17442,17441,17443,17440"]

Villepinte ► Nouveauté au salon de l'emploi : deux événements en un seul

salon emploi Un salon de l'emploi unique à Villepinte

Ton-Tona Khul, adjoint au maire chargé de l'emploi à Villepinte et Max Maran, adjoint au maire chargé de la jeunesse ont allié leurs services pour offrir aux demandeurs d'emploi, un salon concret et utile.

Mercredi 8 avril de 10 à 16 heures à l’Espace V de l’avenue Jean-Fourgeaud, la commune de Villepinte tiendra un « Salon mode d’emploi ». Il s’agit d’une fusion entre le salon des jobs d’été, qui se tenait jusque-là en avril et le salon de l’emploi, qui se déroulait en octobre. " La municipalité a préféré réunir ces deux salons pour des raisons pratiques et économiques. C’est plus efficace et visible pour les entreprises et les demandeurs d’emploi » explique Nathanaël Tribondeau, directeur du développement économique et du commerce de la ville de Villepinte.

Avant et après le salon

Le salon mode d’emploi se veut très concret : « L’idée est bien sûr de permettre la rencontre entre les entreprises ou centres de formation qui recrutent et les demandeurs d’emploi, mais surtout de donner des outils pour trouver un emploi. C’est pourquoi, en amont du salon, tout au long du mois de mars, nous avons mis en place des ateliers pour que les personnes intéressées réalisent leur CV, précisent leur projet professionnel et se préparent à l’oral » souligne Nathanaël.

Il faut savoir qu’en aval, la municipalité invitera les visiteurs à un débriefing : « Il ne suffit pas de se rendre à un salon. Il faut aussi savoir utiliser les informations et les contacts qui ont été pris lors de celui-ci. C’est pourquoi les habitants de Villepinte apprendront, mardi 14 avril, à exploiter au maximum leur visite : il est important de savoir comment compiler les informations ou rappeler une entreprise » conclut le directeur.

Les personnes qui n’ont pas de solution de garde pour les enfants de 1 à 12 ans pourront bénéficier de l’espace « accueil enfants ».

Après le salon, les habitants apprendront à exploiter les cartes de visite récoltées auprès des entreprises Après le salon, les habitants apprendront à exploiter les cartes de visite récoltées auprès des entreprises.

Suivez les explications en vidéo avec Nathanaël Tribondeau : l'originalité du salon du 8 avril sur la chaîne Youtube de magjournal77 : https://youtu.be/dtFIGINNvfU

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse