Vie locale

Villeparisis ► Des parents d’élèves veulent davantage de sécurité aux abords de l’école Barbara

Des parents d’élèves de l’école Barbara à Villeparisis demandent la sécurisation du passage piéton de la rue de Ruzé dans une pétition qui a rassemblé 150 signatures. Le maire, Hervé Touguet a répondu, hier,  jeudi 31 mai.

Les parents d’élèves réclament « plus de sécurité » sur le passage piéton qui permet de rejoindre l’école Barbara. Cyrille Guilbert, un des représentants de l’Union nationale des associations autonomes des parents d’élèves (Unaape), explique : « Nous demandons une personne pour aider faire traverser les enfants en toute sécurité, un avertisseur lumineux pour signaler la proximité d’une école ou au moins un ralentisseur. La sécurité des enfants n’a pas de prix « . Selon les parents d’élèves, cinquante enfants de l’école Barbara ainsi que de nombreux collégiens traversent le passage clouté et peu de véhicules respectent la limitation de vitesse à 30 km/h et la priorité aux piétons. La rue de Ruzé est tous les matins, à 8 h 30, empruntée par des voitures, des bus et  des camions.

Les parents ont évoqué le problème lors de plusieurs conseils d’école. Un courrier a même été envoyé au préfet de Seine-et-Marne accompagné de la pétition. Vendredi 18 mai, un groupe, habillé en gilet de sécurité, a symboliquement traversé la rue et brandi une banderole pour attirer l’attention des riverains et des pouvoirs publics. 

De son côté, le maire, Hervé Touguet a affirmé, hier, jeudi, que l’école Barbara est « une des écoles les plus sécurisées de la ville du fait de son emplacement ». Il indique :  « Aucun accident n’a eu lieu à cet endroit. Le bâtiment est en effet implanté derrière le parking public de la place de la mairie, lui-même bordé par un large passage réservé aux piétons. Pour les écoliers venant en voiture, la majorité des parents se garent sur le parking tandis que les écoliers venant à pied arrivent de l’autre côté de l’école. D’autre part, le parking est accessible par deux îlots de sécurisation placés face à l’entrée de la mairie, protégés par une barrière en leur milieu, et la limitation de vitesse sur la zone de l’école est rappelée par des panneaux de signalisation ». Cependant, les représentants de parents d’élèves précisent que « beaucoup d’enfants restent souvent coincés dans les îlots de sécurité car les automobilistes ne laissent pas les gens traverser ».

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Lagny-sur-Marne ► Incident au parc des sports : les musulmans priés d’aller ailleurs

Post suivant

Meaux ► Les "bons chiffres" du commerce : "La ville compte 573 magasins et 140 000 visiteurs"

Sun-Lay Tan

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.