Vie locale

Villeparisis ► L’éducation et l’assainissement restent les priorités de la Ville

[Galerie vidéo]

L’éducation et l’assainissement restent les priorités de Villeparisis. Le maire, Hervé Touguet,  a annoncé, mardi 9 janvier, qu’il mènerait à bien les réalisations et « relèverait tous les défis ».

Le maire a pris la parole, mardi soir, au centre culturel Jacques-Prévert, entouré du conseil communal des enfants, du conseil municipal des jeunes et de son équipe, mais sans les élus d’opposition.

Afin de faire face à l’augmentation de sa population, la Ville consacrera encore une part importante de son budget à l’éducation.

Le permis de construire de la future école devrait être déposé cette année. « Le projet a connu du retard car il s’est avéré que le terrain initial nécessitait des fondations spéciales et une dépollution dont le coût était supérieur au prix du terrain » a reconnu Hervé Touguet. Des extensions de deux classes sont prévues dans les écoles Normandie-Niemen et Barbara et le déploiement du numérique se poursuivra dans toutes les écoles élémentaires. De plus, chacune sera dotée d’une classe mobile équipée de tablettes numériques.

La réalisation du troisième collège a été approuvée par le Département et l’appel d’offres a été lancé. De même, le secteur de Villeparisis a été identifié par la Région dans le cadre du plan d’urgence des lycées. La construction d’un autre gymnase est envisagée pour accompagner le troisième collège et le futur lycée.

L’assainissement : un autre enjeu

Depuis le mois d’octobre, l’assainissement relève de la Carpf (communauté d’agglomération Roissy Pays de France), à laquelle la commune a été rattachée en janvier 2016. « L’enjeu est important car la station d’épuration, qui collecte les eaux usées de Villeparisis, Mitry-le-Neuf et Bois-Fleuri, était déjà pratiquement saturée à sa livraison, sans parler des réseaux en séparatif se déversant dans un réseau unitaire, avant la station d’épuration » commente le premier élu.

Maintenir un service public de qualité

« Quand j’ai été informé que la ville ne délivrerait plus les cartes nationales d’identité, je suis intervenu auprès du préfet et nous avons obtenu une première station pour faire les passeports et les Cni, puis une deuxième, ce qui devrait réduire les frais de délivrance des documents » a renchéri le maire.

La municipalité s’oppose à la suppression de la ligne 17 « qui porterait atteinte au développement économique du secteur de Roissy et dont pâtiraient les habitants de l’Est du Val-d’Oise et du Nord-ouest de la Seine-et-Marne ». Plus de 10 000 signatures avaient été recueillies lors de la pétition qu’elle avait lancée. « La participation de la Caprf à la carte Imagin’R de nos collégiens, lycéens, étudiants et apprentis, est venue compléter celle du Département. Le nombre de bénéficiaires a été multiplié par trois » souligne Hervé Touguet.

Seniors, sécurité, voiries

La résidence pour seniors Octave-Landry va subir une réhabilitation. L’opération sera conduite par 3F, le bailleur social, et subventionnée par la CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse) et le Département.

L’ancien commissariat est reconverti en maison de la sécurité et de la prévention. Elle abrite dix policiers municipaux, cinq ASVP (Agents de surveillance de la voie publique) et le CSU (Centre de supervision urbain), dont le nombre de caméras sera augmenté.

Deux millions d’euros de crédits seront injectés dans la réfection des voiries. Les entrées de ville seront réaménagées et de nouveaux jeux pour enfants, installés dans le parc Balzac.

« Pour mener à bien les opérations d’investissement, la Ville a su épargner. La gestion attentive a permis de solder, sans porter atteinte au budget, une anomalie comptable de 10, 32 millions d’euros non réglée depuis des années suite à la liquidation de la Semesis » a expliqué le maire.

« C’est ensemble que nous pourrons

prendre les bonnes décisions »

« Il nous faut être rassemblés, surtout face à un horizon où s’amoncellent les nuages financiers » a enchaîné Hervé Touguet. Il évalue à 4 millions d’euros la perte pour sa commune suite à la baisse des dotations de l’Etat. Selon lui, Villeparisis perdra 4,5 millions d’euros de ressources avec la suppression de la taxe d’habitation. « La nouvelle majorité législative a décidé la suppression de la taxe d’habitation, mais aussi des emplois aidés, tant utiles à nos associations, surtout à la Maison pour tous qui fait un travail remarquable en direction des publics les plus fragiles » a-t-il lancé, en se tournant vers le député Rodrigue Kokouendo.

Résister

La disparition de la chanteuse France Gall a inspiré l’élu devant les quatre cents habitants, qui assistaient à la cérémonie. Il a conclu : « Bien vivre ensemble, ce doit être notre leitmotiv pour 2018 et même au-delà. Il faut qu’on refuse ce monde égoïste, qu’on résiste… »

 

Print Friendly, PDF & Email

Partagez notre article
Share
Meaux Vestiges
Post précédent

Meaux ► Les vestiges de remparts du Moyen Âge retrouvés rue de la Grande-Ile

Post suivant

Crécy-la-Chapelle ► Le maire veut garder la piscine intercommunale

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.