Vie locale

Villevaudé ► Exploitation de gypse au bois Gratuel : 37 espèces animales menacées

L’arrêté préfectoral levant la protection des espèces protégées du bois Gratuel fait bondir l’association Villevaudé… demain qui a adressé un recours. L’arrêté fait suite à la demande de Placoplatre d’étendre son exploitation de gypse à ciel ouvert sur la commune.

Hier, jeudi 4 mai, l’association Villevaudé… demain, a adressé un recours gracieux au préfet lui demandant d’annuler l’arrêté daté du 3 mars. Dans celui-ci, le préfet de Seine-et-Marne rappelle que « le projet d’extension de la carrière de gypse à ciel ouvert permet l’extraction d’une matière première indispensable à la fabrication de plâtre, sachant que l’Ile-de-France recèle environ les deux-tiers des réserves exploitables nationales et qu’il relève donc d’une raison impérative d’intérêt public majeur ».

Dans son courrier, l’association souligne que « l’utilisation de tir de mines [Ndlr : pour extraire le gypse] est de nature à nuire à la faune de l’ensemble de la zone (…) et que la remise en état du bois Gratuel par Placoplatre ne sera pas une remise en état réelle du fait de la présence permanente des matériels de transport de gypse pour les futures carrières en continuité sur la commune de Villevaudé ».

Trente-sept espèces concernées

Un porte-parole de l’association de défense réagit : « C’est inadmissible car cela veut dire que sont autorisées la destruction, l’altération ou la dégradation de sites de reproduction ou d’aires de repos d’espèces animales protégées, ainsi que la perturbation intentionnelle de spécimens d’animaux ». Le préfet dénombre précisément trente-sept espèces protégées (mammifères, amphibiens, reptiles, insectes, oiseaux). Dans sa liste, les oiseaux sont les plus nombreux (vingt-deux) et l’association en a aussitôt informé la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux).

« Il faut se mobiliser contre le projet »

Le porte-parole rappelle également que la demande d’autorisation de défrichement des 20 hectares du bois Gratuel est actuellement en consultation auprès du public jusqu’au jeudi 18 mai. Elle est possible uniquement sur le site internet des services de l’Etat : « Il est donc important de consigner ses observations car sinon le préfet, comme c’est déjà le cas dans son arrêté du 3 mars, indiquera l’absence de remarques du public ».

www.seine-et-marne.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-et-cadre-de-vie/Foret/Consultations-publiques

Les espèces visées

Mammifères : Hérisson d’Europe, écureuil roux, Grand Murin, Murin de Daubenton, Pipistrelle commune, Sérotine commune.
Amphibiens : Crapaud commun, Triton alpestre, Triton palmé, Grenouille agile.
Reptiles : Couleuvre à collier, lézard des murailles, Orvet fragile.
Insectes : Conocéphale gracieux, Grillon d’Italie.
Oiseaux : Accenteur mouchet, Coucou gris, Fauvette à tête noire, Fauvette grisette, Hypolaïs polyglotte, Loriot d’Europe, Pinson des arbres, Pouillot fitis, Pouillot véloce, Roitelet triple bandeau, Rossignol philomèle, Rouge-gorge familier, Troglodyte mignon, Chouette hulotte, Grimperau des jardins, Mésange bleue, Mésange charbonnière, Mésange nonnette, Pic épeiche, Pic épeichette, Pic vert, Sitelle torchepot.

Partagez notre article
Share
Post précédent

Lagny-sur-Marne ► Esat : Promotion sur les plantes aujourd'hui et demain

Post suivant

Meaux ► Foot : Les Portugais sponsorisent les Portugais

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *