Paris Vallée de la MarneVie locale

Chelles ► Situation financière : « le budget donne un regard confiant sur l’avenir » 

La municipalité de Chelles a présenté au conseil municipal,  mardi 13 novembre, un rapport d’orientation budgétaire qui permet d’avoir « un regard confiant sur l’avenir » malgré la baisse de 7,3 millions d’euros des dotations de l’Etat.

La situation financière a été débattue au conseil municipal, mardi, au moment de la présentation du rapport d’orientation budgétaire.  Pour le maire de Chelles, Brice Rabaste, la stratégie suivie en matière de désendettement permet « d’offrir aux habitants un service public ». Il déclare : « La baisse de l’endettement et la maîtrise des dépenses préservent le pouvoir d’achat des Chellois car nous n’augmentons pas les impôts». 

Le stock de dette devrait baisser

de 4,6 millions d’euros d’ici 2020

Guillaume Ségala, adjoint au maire chargé des finances, précise : « Nous avons renoué des partenariats avec les  banques qui reviennent nous voir avec des taux très intéressants. Ce qui n’était pas le cas en 2014, lorsque nous sommes arrivés à la mairie ». La nouvelle équipe municipale avait alors trouvé deux millions d’euros d’intérêt de dette. Selon le rapport, le stock de dette devrait baisser de 4,6 millions d’euros à l’horizon 2020. Guillaume Ségala affirme : « Le budget nous donne un regard confiant sur la ville ». 

Reconstituer l’épargne

En 2014, la nouvelle municipalité avait proposé un pilotage stratégique. Jusqu’à 2016, il s’agissait de rétablir des marges de manœuvres pour préserver la santé financière de la ville. Puis, de 2016 à 2018, la ville a investi dans des projets structurants en « mobilisant les marges de manœuvres conquises ». Les deux prochaines années seront consacrées à la poursuite et au maintien de l’action « en reconstituant l’épargne ». Le taux d’épargne brut est passé de 7,68 % en 2013 à 13,37% en 2017 avec une projection pour 2018.

En matière de fiscalité locale, le taux de la taxe d’habitation n’a pas augmenté depuis 2013, ni celui de taxe foncière sur les propriétés bâties.

L’opposition a, de son côté, dénoncé un budget « comptable » où « on n’entend pas parler des besoins des Chellois ».

 

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Le Mesnil-Amelot ► Une cérémonie pour les "balcons fleuris" et les médaillés du travail

Post suivant

Marne et Gondoire ► Gens du voyage : Montévrain s’oppose au projet d'une aire d'accueil à Jossigny

Sun-Lay Tan

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.