Roissy Pays de FranceVie locale

Dammartin-en-Goële ► Construction du Terminal 4 : ADP lance une grande concertation publique

Le groupe Aéroports de Paris est en période de concertation depuis mardi 12 février et jusqu’au lundi 6 mai concernant le projet de construction du Terminal 4 à Roissy-CDG. Mercredi 20 février, le groupe a reçu les habitants de Dammartin-en-Goële dans le cadre d’un atelier participatif.

Ils n’étaient pas nombreux dans la salle de la Villa de Gesvres mais le public avait plusieurs préoccupations et questions en tête. Pour répondre aux craintes des habitants et riverains, le groupe Aéroports de Paris (ADP) propose plusieurs réunions publiques. Les intervenants expliquent : « Nous mettons à disposition notre dossier de concertation sur le projet d’aménagement du Terminal 4 et de développement de l’aéroport Roissy-CDG. Le public peut prendre connaissance des dates et lieux de toutes les rencontres. Il peut poser des questions au maître d’ouvrage, déposer ses observations et soumettre des propositions par voie de courrier électronique ou par voie postale ».

Le public concerné par le projet

Ils habitent Dammartin-en-Goële, ils sont retraités et veulent profiter de leur terrasse au calme, ou travaillent sur la plateforme : dans le public, l’objectif affiché était d’être rassuré. Une habitante raconte : « Je tenais absolument à savoir ce qui va se construire. Le projet me préoccupe à cause des nuisances sonores. Quand je suis dans mon jardin, j’entends les avions en continu et j’ai peur qu’avec le Terminal 4, le bruit empire. Ils n’ont pas répondu à toutes mes questions mais ils ont pris note de mes remarques ». Une hôtesse de l’air travaillant sur la plateforme s’inquiète : « J’espère que le projet va régler le problème de trafic routier car l’accès à l’aéroport est difficile, les embouteillages sont terribles à 8 heures du matin, à l’heure où je suis sur la route. Il faudrait penser à une liaison directe ».

Un projet pour mettre aux normes

Les intervenants ont fourni quelques réponses : « Le Terminal 4 vient en remplacement du Terminal 3 qui sera détruit dès la fin de la construction du nouveau terminal. Celui-ci répondra aux normes environnementales, particulièrement en ce qui concerne la pollution de l’air et la prise en charge des déchets. Le Terminal 4 permettra aussi de répondre à la hausse du trafic aérien, d’accueillir les passagers dans de meilleures conditions et de doubler les offres d’ici 2037 ». Concernant les questions sur les trajectoires et les nuisances, les intervenants ont expliqué que les trajectoires seront les mêmes, qu’il n’y aura donc pas de nouvelles villes touchées par les passages des avions et qu’il n’y aura pas plus de vols : c’est le volume de passagers par avion qui sera augmenté.

50 000 emplois directs en perspective

Pour répondre aux interrogations du public, le groupe ADP a expliqué : « Nous allons mettre en place des partenariats avec les mairies du secteur et avec les agences d’emploi locales afin que les habitants profitent des emplois générés de 2021 à 2037 par le nouveau terminal ».

Plusieurs rencontres sur le secteur

En plus des ateliers participatifs comme celui du mercredi 20 février, ADP a mis en place plusieurs autres types de rencontres pour faire participer les habitants concernés. Les dates ont été communiquées au public : mardi 19 mars à Saint-Soupplets, lundi 6 mai au Mesnil-Amelot et samedi 16 mars à Meaux ou encore mercredi 3 avril à Franconville (Val-d’Oise). Des ateliers spécifiques sont prévus pour les jeunes, les salariés et les passagers. Enfin pour les plus curieux, des dates de balades sur le site sont proposées avec les décideurs locaux.

Le groupe a précisé que le projet de Terminal 4 est 100% privatisé et qu’aucun financement public ne sera utilisé. La future affectation de l’emprise du Terminal 3 qui sera détruit n’a pas été précisée : le public a suggéré l’idée d’un parking si possible gratuit. Le bilan de la concertation sera publié en juin.

 

 

 

 

Partagez notre article
Share
VAIRES CONSEIL MUN FEV 2019 - 8
Post précédent

Vaires-sur-Marne ► Budget : la Ville prévoit 4,7 millions d’euros d'investissements en 2019

Post suivant

Vaires-sur-Marne ► L'élection du maire pour siéger à l’agglo Paris-Vallée de la Marne ne fait pas l'unanimité au sein de son équipe

Isabelle Derock

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.