Roissy Pays de FranceVie locale

Dammartin-en-Goële ► Sylvain Messiaen et Pierre Bennet ont quitté la majorité municipale

Sylvain Messiaen, adjoint au maire de Dammartin-en-Goële, et Pierre Bennet, conseiller municipal chargé de la communication, ont annoncé, hier soir, mercredi 10 avril, qu’ils quittaient la majorité municipale.

Sylvain Messiaen et Pierre Bennet invoquent des désaccords avec la politique du maire, Michel Dutruge, en matière d’urbanisme. Alors qu’il devait présenter le budget, Sylvain Messiaen déclare : « Notre programme municipal en 2014 annonçait une urbanisation maîtrisée et une conservation des espaces naturels. Aujourd’hui, le constat est amer : les constructions n’ont jamais cessé. Depuis le début du mandat, ce sont cinq cents logements qui ont été signés. Les permis de construire continuent à être majoritairement acceptés ».

L’élu constate une augmentation de la population de 27%, une croissance « très importante et trop rapide » qui nécessiterait « la construction urgente de nouvelles infrastructures et la réhabilitation d’anciennes qui ont été longtemps mal voire pas entretenues ».

L’ex-adjoint aux finances et au développement durable ainsi que son collègue reprochent également au maire d’avoir validé les demandes de permis de construire de cent six logements sociaux, ruelle du Buat, déposés par Nexity : « Nous lui avons demandé à de multiples reprises de s’opposer au projet qui va congestionner la circulation du quartier de la Poste ».

D’autres projets sont également dénoncés : le projet Cibex, avenue du Général Leclerc, et celui de l’allée des Sapins avec cents nouveaux logements. Ils critiquent le promoteur Nexity et son « appétit jamais rassasié » lui faisant faire des « bénéfices considérables ».

Un courrier signé par plusieurs élus demandant le gel des nouveaux programmes de construction aurait été remis en main propre au maire et serait resté sans réponse.

Les deux élus ont décidé de siéger comme indépendants et ont voté, lors de la séance du conseil municipal, tantôt avec la majorité sur certains points de l’ordre du jour tantôt avec l’opposition. Sylvain Messiaen précise : « Nous n’avons rien contre l’équipe majoritaire mais nous sommes contre un mode de gouvernance qui nous a mis très souvent devant le fait accompli ».

A l’issue de la déclaration de Sylvain Messiaen, le maire a réagi : « Je prends acte de leur démission. Nous allons en reparler ».

Les deux conseillers indiquent vouloir être dans une « opposition constructive ». S’ils ont lancé une page Facebook « Vivre Dammartin », les deux anciens membres de la majorité n’ont toutefois pas souhaité dévoiler leurs intentions pour les élections municipales de mars 2020.


Partagez notre article
Share
Post précédent

Pays de Meaux ► La communauté d'agglomération a dégagé 355 000 euros d'épargne nette

Pompiers Samu
Post suivant

Villeparisis ► Une femme poignardée à un arrêt de bus

Sun-Lay Tan

1 Commentaire

  1. Sanchez
    11 avril 2019 at 9 h 59 min — Répondre

    Je suis habitant de Dammartin et je trouve que cela devient de plus en plus difficile de savoir qui dit vrai entre l’opposition et la majorité concernant ces constructions, qui a signé qui veut stopper etc, j’avais plutôt tendance à croire la majorité, l’opposition étant tjrs dans la négation de tout, ne proposant rien et son chef oubliant qu’il était au pouvoir et a donné son accord pour le début de tout ce cirque.. Et pourtant force est de constater que même les premiers supports historique du maire claquent la porte en désaccord sur cet urbanisation frénétique qui serait du coup accepté par le maire alors qu’il avait promis l’inverse dans son programme.. A quand des élus capables de tenir leurs promesses ???

    Signaler un abus

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *