Saint-Pierre-lès-Nemours ► Collision ferroviaire : le conducteur n’avait pas le permis

FAITS DIVERS -

Collision ferroviaire : A la suite de l’enquête de police, on en sait désormais un peu plus sur les circonstances du tragique accident survenu dans la matinée du 22 juin, au passage à niveau de Saint-Pierre-lès-Nemours (voir notre article du 22 juin).

La victime était en fait la passagère et non la conductrice. Le conducteur de la Fiat Punto, un Nemourien âgé de 32 ans, essayait son véhicule avant de l’acheter. Les policiers ont appris qu’il n’était pas titulaire du permis de conduire mais qu’il passait des cours dans une auto-école.

« Il était englué dans la circulation et s’était engagé sur les rails au feu clignotant, au moment même où les barrières étaient encore levées » a indiqué Guillaume Lescaux, procureur de la République du tribunal de grande instance de Fontainebleau depuis janvier 2016.

Le passage à niveau hors de cause
Le conducteur a eu la vie sauve en sortant du véhicule pour tenter de lever, en vain, les barrières avant que le train ne surgisse et ne percute la voiture. Les installations électriques du passage à niveau ont toutes été vérifiées. Elles fonctionnaient correctement au moment du drame. Après sa mise en garde à vue, le conducteur a été relâché. Il comparaîtra lundi 14 novembre devant le tribunal de Fontainebleau afin de répondre du chef d’inculpation d’homicide involontaire avec défaut de permis de conduire. Le prévenu risque 7 ans de prison et une amende de 100 000 euros.

Publié dansFaits divers

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°52 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top