Meaux ► Effondrement du sol à la Table à crêpes et à la pizzeria O'Street Food : les copropriétaires s'exposent à une expropriation

Meaux ► Effondrement du sol à la Table à crêpes et à la pizzeria O'Street Food : les copropriétaires s'exposent à une expropriation

Le sol du restaurant la Table à Crêpes et de la pizzeria O'Street Food, situés rue des Vieux-Moulins à Meaux, s'est effondré, jeudi 30 janvier. Contactée par Magjournal mardi 4 février, la mairie souligne que les copropriétaires s'exposent à une expropriation.

Il faudra patienter quelques temps pour goûter les crêpes de la « Table à crêpes » ainsi que les pizzas d’ » O’Street Food ». Les deux commerces ont fermé après l’effondrement du sol, jeudi 30 janvier,qui n’a pas fait de victimes. 

Un impressionnant dispositif de sécurité a été mis en place devant les deux commerces. Des barrières, avec un arrêté « de péril grave et imminent » affiché, empêchent tout accès à l’immeuble jusqu’à nouvel ordre et les locataires des appartements à l’étage ont été relogés par la mairie.

Un expert, dépêché sur place, a établi un rapport confirmant la cause de l’effondrement dû à des fuites d’eau pluviale anciennes qui ont fragilisé le sol, le rendant à la longue friable.

Le problème était connu du voisinage, plus particulièrement du cafetier, Salman, qui a son établissement à l’entrée de la rue et qui déclare : « Le mur était fissuré depuis quelques temps avec un important problème de fuite et d’infiltration d’eau. »

La mairie précise : « La Ville est intervenue par deux fois, en juillet et octobre 2019, pour ordonner aux quatre copropriétaires de l’immeuble de réaliser les travaux nécessaires à la reprise des fuites d’eau pluviale et aussi des chutes de morceaux d’enduit et maçonnerie. C’est la locataire de la crêperie qui nous avait signalé ces problèmes. Les propriétaires ont continué à faire la sourde oreille concernant les travaux à faire en urgence qui auraient évité l'accident. En aucun cas ces travaux ne sont liés à des affaissements de sol, comme on a pu l’entendre dans des commentaires de-ci de-là, sur les réseaux sociaux et autres. La suite des évènements, dès aujourd’hui, ce sera la réalisation urgente des travaux par les copropriétaires s’ils ne veulent pas s’exposer à une expropriation. »

 

 

 

 

Dernière modification le vendredi, 07/02/2020

Publié dansFaits divers

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top