Meaux ► Uber shit : le trafic de cannabis a duré plusieurs mois

Meaux ► Uber shit : le trafic de cannabis a duré plusieurs moisillustration

Des trafiquants de drogue meldois avaient mis au point une technique de vente qui a fait recette pendant plusieurs mois : le Uber shit.

Les policiers de la sûreté départementale de Seine-et-Marne, assistés du GIR77 (groupe interministériel de recherches), sont passés à l'action, lundi 21 novembre, à Meaux : le livreur principal a été interpellé en flagrant délit de transaction. Dans la foulée, le « cerveau » de l'organisation a été arrêté. Douze kilos de cannabis ont été saisis à son domicile.

A partir d'un compte Snapchat, les consommateurs passaient commande et se faisaient livrer à domicile. Les clients les plus assidus étaient fidélisés avec des petits cadeaux comme des jeux à gratter ou des paquets de feuilles à rouler. Avec au moins dix livraisons par jour, le trafic était florissant et s'était étendu à toute l’île-de-France. Un entrepôt dans la zone industrielle de Meaux servait de dépôt et de point de départ des livraisons. 

L'enquête avait commencé en août. Au total, six vendeurs ont été interpellés, pour la plupart âgés d'une vingtaine d'années. A l'issue de sa garde à vue, le cerveau a été placé en détention provisoire. Deux des vendeurs seront jugés dans le cadre du plaider-coupable, tandis que les quatre autres comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Meaux, le 4 janvier. 

 

Dernière modification le mardi, 06/12/2022

Publié dansFaits divers

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Lire les mensuels

Go to top