Noisiel ► Des Palestiniens tabassent un Malien

FAITS DIVERS -

Un groupe de quatre Palestiniens s'en est pris à un Malien, en pleine nuit, au foyer Adoma, rue Marcelin-Berthelot à Noisiel .

L'affaire a commencé dans une salle commune, lundi 14 mars à 3 h 30. Le Malien, résident au foyer Adoma, avait mis son téléphone à charger dans un coin de la pièce et s'était éloigné, vaquant à ses occupations. Revenant dans la salle, il a vu deux individus, également locataires d'Adoma, en train de lui voler le mobile.

Cherchant à défendre son bien, le Malien a aussitôt réagi mais les deux autres lui sont tombés sur le râble, aidés par deux nouveaux Palestiniens qui se sont mêlés à la rixe. Les quatre agresseurs ont alors tabassé leur victime. L'un d'eux a sorti un couteau et entaillé le crâne du Malien à plusieurs endroits.

Pas de papiers
La police alertée a interpellé les quatre Palestiniens, âgés de 18 à 24 ans et les a placés en garde à vue. Ils étaient tous en situation irrégulière.

Pendant ce temps-là, un second Malien se présentait au commissariat afin de témoigner des faits... mais lui aussi était en situation irrégulière.

Finalement, seul le Malien, victime du vol et de l'agression, avait des papiers en règle. Il a été soigné au centre hospitalier pour ses blessures superficielles.

Meaux ► Foyer Adoma : une chambre s'embrase

FAITS DIVERS -

Un feu s'est déclaré dans une chambre du foyer Adoma, dans le quartier de Beauval à Meaux. Le bâtiment a dû être évacué.

C'est une chambre de 10 m2 qui a pris feu, hier, dimanche 28 février, peu après 16 heures, au foyer Adoma*, rue du Chevalier-Bayard. Les fumées toxiques se sont rapidement propagées à l'intérieur du bâtiment de quatre étages et l'air est devenu vite irrespirable dans les couloirs et les chambres attenantes. Les secours ont fait évacuer tout l'immeuble qui comporte 228 chambres pour 288 résidents et ont aidé à sortir des lieux deux résidents restés coincés par les flammes.

Tous les occupants, y compris ceux de la chambre où a démarré l'incendie, ont été rassemblés dans d'autres locaux situés à proximité du bâtiment.

Quatre des résidents incommodés par les émanations toxiques ont été transportés au centre hospitalier de Meaux par les pompiers.

Dix-huit résidents ont dû être relogés par Adoma à la suite des faits. Ils ont été accueillis dans un hôtel.

Une enquête a été ouverte mais il semblerait que l'incendie soit accidentel.

*Adoma : Acteur de l’insertion par le logement, Adoma propose des solutions de logement très social et d’hébergement adaptées à tous celles et ceux – salariés ou sans emploi, personnes seules ou familles – qui traversent des difficultés économiques et d’insertion et ne trouvent pas à se loger dans le parc immobilier traditionnel.

 

 

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°51 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top