×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Dammartin-en-Goële ► Nouvelle énergie pour CTD : l’imprimerie emménage

L’imprimerie CTD à Dammartin-en-Goële prend ses marques dans ses locaux flambants neufs et avec ses nouvelles machines encore plus performantes. Elle sera inaugurée en septembre. Visite en avant-première avec Michel Catalano.

CTD, l’imprimerie de la rue Clément-Ader, dans la ZA Les Près-Boucher, forcée de déménager après l'attaque des frères Kouachi en janvier 2015 et des dégâts causés à l'entreprise, renaît pour de bon. Après avoir occupé un bâtiment provisoire, l'imprimerie est en train d'emménager dans la construction tout juste sortie de terre située à l'endroit exact de son implantation d'origine.

Le chef d'entreprise a voulu revenir  "là où il a failli perdre la vie" comme pour braver le destin. Pour lui, c'est une nouvelle énergie qu'il insuffle à l'imprimerie et qui passe par sa femme, Véronique, et leurs enfants ainsi que l'équipe de l'imprimerie : "Ça va nous motiver pour de nombreuses années ! »

45 % du chiffre d'affaires

à rattraper

Le nouveau bâtiment au design dernier cri accueille dorénavant les machines qui remplacent celles endommagées. L'imprimeur s'est doté de technologies encore plus avancées. Il explique : « Enfin, nous allons pouvoir travailler plus sereinement. Il va falloir cependant mettre les bouchées doubles pour payer les crédits que j’ai dû contracter. Mais, avec ces machines, nous pouvons imprimer sur tout support, de la carte de visite à la bâche de camion de quarante mètres, avec une découpe chirurgicale. Une nouveauté aussi, c'est une machine à broder qui fera certainement sensation auprès des associations et des clubs sportifs, amateurs de logos en relief sur leurs tee-shirts. Nous avons aussi une imprimante haute définition pour les reproductions artistiques. Nous avons déjà la clientèle de grands photographes, comme par exemple Titouan Lamazou".

Même si l'imprimeur a reçu des aides diverses (Etat, assurances, collectivités...), l’investissement pour le matériel et l'aménagement intérieur reste lourd : 500 000 euros.

Pour faire face, Michel Catalano compte rattraper les 45 % de son chiffre d’affaire initial qu'il a perdus dans la bataille. Pour l’aider dans sa tâche, il a embauché cinq collaborateurs supplémentaires.

Les plus plus plus

et la sécurité

La nouvelle imprimerie, plus grande, aura une salle de réception plus lumineuse, un hall d’entrée plus adapté, des bureaux en vis-à-vis, une grande mezzanine pour le stockage...

Mais c'est surtout côté sécurité que les Catalano ont souhaité assurer. Ils ont fait poser un second escalier et pas moins de vingt-quatre caméras de vidéosurveillance... au cas où.

« Nous nous apprêtons à gravir des montagnes. Le défi est immense mais l’envie de montrer que même après un séisme on peut le faire est plus forte » martèle avec conviction l’entrepreneur courageux.

D'ici une quinzaine de jours, quand l’emménagement sera terminé, que les rotatives seront en fonction et que les clients seront honorés, alors le cœur de l’entreprise Catalano recommencera à battre.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="29647,29652,29651,29650,29649,29648"]

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top