Hélène Rousseaux

Hélène Rousseaux

L'Atelier d'Art Plastique de Mitry-Mory reçoit l'artiste peintre, Philippe Marcus, jusqu'au 10 avril. A l'issue de rencontres et après plusieurs mois de préparation, le peintre plasticien réalise un travail d’installation dans lequel il s'interroge : "être ou ne pas être". Il navigue entre exobiologie et vie extraterrestre, entre science-fiction et images de mythologies. Ses œuvres sont contemporaines. L'exposition est constituée de toiles sur châssis, toiles tendues, sculptures en trois dimensions, papiers dessins, et peintures murales. Philippe Marcus, 33 ans, talent timide devant l'appareil photo, est un perfectionniste. Une quinzaine de jours avant le vernissage, qui s'est tenu samedi dernier, il a mis en place ses œuvres une première fois, les a déplacées, replacées à nouveau, et a réalisé sur place des compositions inédites, travaillant sans relâche jusqu’à l'accord parfait.

La formation de Philippe Marcus 2000 : année propédeutique à l'école supérieure d'Arts de Rueil-Malmaison 2004 : DNAP avec mention à l'ENSAPC 2006 : DNSEP avec mention à l'école Nationale Supérieur d'Arts de Paris-Cergy (ENSAPC)

Expo à l'Atelier d'Arts Plastiques à Mitry-Bourg, rue Biesta. Tél. 01 64 27 13 94.

La fédération des anciens combattants d’Algérie, le comité d’Entente des Anciens combattants et victimes de guerre, accompagnés du conseil municipal de Mitry-Mory, ont célébré jeudi 19 mars, la fin de la guerre d’Algérie. Le cortège formé d’anciens combattants et de personnalités s’est acheminé jusqu'au cimetière de Mitry-le-neuf, à 17 h 30, pour la levée des couleurs et un premier dépôt de gerbe. Il s’est ensuite dirigé vers la stèle, avenue du 19 mars 1962, Charlotte Blandiot-Faride, adjointe au maire, a rappelé, lors de son allocution, les moments douloureux de cette période. A 18 h 15, un dépôt de gerbes a été effectué à la stèle Jean-Paul-Cousin. Des familles se sont jointes au rassemblement devant le monument aux morts, à Mitry-Bourg. Le maire, Corinne Dupont, a clos la cérémonie par son discours.
Les gendarmes de Meaux ont arrêté, à Coulommes, jeudi 19 mars, un individu qui profitait de la vulnérabilité des personnes âgées. Les enquêteurs de la brigade de recherche étaient sur sa piste depuis le mois de janvier. A plusieurs reprises, l’homme avait escroqué des habitants de différentes communes du nord Seine-et-Marne. Il entrait dans le domicile des victimes en présentant une fausse pièce d’identité, sous le prétexte d’une intervention sur l’installation électrique ou pour le gaz. Une fois la fausse opération terminée, il réclamait une somme correspondant à une facture fictive. Au passage, tandis que la victime cherchait le moyen de paiement, il dérobait des objets ou de l’argent laissé sur un coin de table ou de buffet, sans méfiance de la part des habitants de la maison. Hier, jeudi, en milieu de journée, il s’est fait attraper par les enquêteurs qui l’avaient pris en filature, alors qu’il venait de commettre une escroquerie de plus, à Coulommes, ou il s’était présenté comme un agent EDF. « On ne répète pas assez qu’il faut vraiment se méfier des gens qu’on fait entrer dans sa maison. Les personnes âgées pensent toujours qu’elles sont aptes à faire face, mais elles sont malgré tout vulnérables et les individus mal intentionnés savent en profiter » indique-t-on à la gendarmerie. Déjà une dizaine de victimes ont été identifiées par les gendarmes mais leur nombre pourrait augmenter car l’homme est soupçonné d’avoir commis d’autres vols, toujours au préjudice de personnes âgées. Le malfaiteur, âgé d’une trentaine d’années, est actuellement présenté au parquet de Meaux.

Il fallait écarter les nuages pour pouvoir assister au spectacle du soleil obscurci par la lune, ce matin, vendredi 20 avril.

Dans plusieurs coins d'Ile-de-France, les observateurs amateurs n'ont pas vu grand chose de la lune qui s'intercalait entre notre planète et le soleil, lors de l'éclipse entre 9 h 30 et 11 h 40. La luminosité au dehors n'a pas faibli et s'il y a eu une baisse de la température, celle-ci a été à peine perceptible.

Tandis que le brouillard enveloppe encore le ciel localement, l'événement s'en est allé. Le phénomène, visible de la France, ne se reproduira qu'en juin 2021 mais le soleil ne sera caché par la lune que de 20 %.

Brocante sur le champ de foire, avenue de la Marne, organisée par l'Amicale Charcot - Colbert, dimanche 22 mars, ouverte au public de 7 à 19 heures. Renseignements au 06 78 27 71 60 ou 01 64 33 29 96.
Les Dansomanies organisées par l'association Mary-Yac, auront lieu pour la 25e fois, samedi 21 mars à 20 h 30 au foyer polyvalent. Entrée 5 € pour les adultes, gratuit pour les enfants et les ados.

Fleurs

Le marché campagnard, artisanal et aux fleurs, organisé par le tennis club d'Isles-lès-Meldeuses, aura lieu le 17 mai. Le club recherche des exposants. L'emplacement est gratuit. Renseignements et inscriptions au 06 09 08 18 67.

 

L’association Fada  présente la 11e édition du festival Passion d’avril, sous l'intitulé, cette année, La Poubelle enchantée. Samedi 4 avril à partir de 15 h 30  à la salle des fêtes de Crouy-sur-Ourcq. Entrée gratuite.

Comme l’année dernière, le festival Passion d’avril s’organisera autour de trois temps forts, trois spectacles à la renommée internationale, cirque, opérette et musique.

Le programme

A 18 heures : Cirque, La Machine, par la Cie du Fardeau.

Ils viennent de Lille avec leur énorme machine à jongler qu'ils mettent en place devant le public, et c'est déjà un spectacle : des portés et des cascades pour installer des pièces à plus de 3 mètres de hauteur. Puis vient le moment du jonglage proprement dit, quand la machine leur renvoie balles, quilles et autres instruments. Une prestation haute en couleurs qui a voyagé dans toute la France avant de venir se poser à Crouy. http://ciedufardeau.fr/

 

A 20 h 30 : "Opérette z'en folie" par le choeur adulte du Conservatoire de Meaux.

Pour la 1re fois à Passion d'avril, l'opérette fait son entrée sur la scène de la salle des fêtes. Le choeur adulte du Conservatoire de Meaux, dirigé par Yves Muller, viendra présenter en exclusivité son nouveau spectacle : un florilège des plus grands airs d'opérette. L'occasion pour les plus anciens de réentendre cette musique qu'ils connaissent par coeur, et, pour les plus jeunes, de découvrir, en live, un morceau entier du patrimoine de la chanson française.

Pendant le spectacle, le bar intérieur sera fermé pour ne pas gêner les spectateurs

 

A 22 h 30 : Concert: « The Buttshakers », rythm'n'blues, soul, motown...

C'est leur année. Ils écrasent tout sur leur passage. Après leur 2° CD paru en 2014, ils ont partagé la scène avec Ben l'oncle soul, les dirtbombs aux Eurockéennes, aux Nuits sonores et au Printemps de Bourges. Ils écument la France , l'allemagne et l'espagne avec leur rythm'n'blues musclé, emmené par une chanteuse qui vient tout droit de Saint-Louis, Missouri porter la bonne parole du groove. Un vrai show qui devrait mettre le feu à la salle des fêtes de Crouy (qui, pourtant, en a vus d'autres).

http://thebuttshakers.wordpress.com/

Passion d’avril 2015, c’est aussi :

  • A 15 h 45, le dernier spectacle de la Compagnie FA7 «  Rencontre » pour les tout petits enfants (moins de 6 ans).
  • Au même moment, les contes de Nathalie Krajjik, pour les plus grands
  • Une exposition de mobiles dans la salle des fêtes, sur le thème de cette année « La poubelle enchantée » réalisée par des artistes professionnels et des amateurs de bidouille.
  • A 16 h 30 : une démonstration de slam par des artistes de toute la région.
  • L'expot de l'amitié : Un verre de l’amitié offert par le festival à 17 h pour ouvrir l’accès à l’exposition.
  • A 19 heures, à l’heure de l’apéro et du repas, du rock avec  « Jett Banana » le groupe de Meaux qui monte, qui monte.
  • A 21 h 45, entre l’opérette et le grand concert du soir, le spectacle, Gueules de bois, une exposition vivante de photos d'arbres étranges commentées par le conteur Gontran Beaudequin.
  • Des animations toute la journée avec la batucada Samb’à bulles et le cours de danse africaine de Congis
  • Un atelier musique avec l’EMAA de Lizy-sur-Ourcq
  • Un atelier théâtre avec la compagnie Ourcq en scène de Crouy sur Ourcq..
  • Un atelier cirque avec l’association de Lagny, La fée des trucs…
  • Des jeux géants et beaucoup d’autres surprises…
Et comme toujours une buvette et une restauration chaude et froide.

En cas de températures un peu fraîches ou de pluie, la fête continue à l’extérieur de la salle des fêtes, grâce aux barnums chauffés.

Parkings prévus à la gare SNCF et au Champivert. Pour tous renseignements complémentaires, consulter le site : www.festivalpassiondavrilfada.net ou écrire : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vendredi 20 mars, la lune obscurcira le soleil. Sans doute l'éclipse ne sera-t-elle pas aussi spectaculaire que celle de 1999, le matin du 11 août. Le soleil perdra plus de la moitié de sa surface apparente, il continuera d'éclairer suffisamment notre atmosphère pour qu'on ne perçoive pas de baisse de luminosité à l'oeil nu. Les terriens qui ne sauront pas qu'une éclipse se déroule, vendredi, risquent fort de ne même pas s'en rendre compte d'autant que le spectacle sera long et progressif, sur une durée d’environ deux heures. Le premier contact aura lieu aux alentours de 9 h 20 du matin, selon la latitude. Le maximum de l’éclipse sera observable vers 10 h 30, et l’éclipse prendra fin autour de 11 h 40.

L'éclipse devrait marquer les mémoires puisque le phénomène est déjà classé dans la catégorie des "éclipses totales" puisqu’à certains endroits du globe, l’astre du jour disparaîtra totalement derrière la Lune. De ces endroits, ce sont en majorité les poissons qui pourront admirer le passage car la « bande de totalité » slalomera entre les îles des mers du nord. Plus l’observateur se trouvera au Sud, moins la Lune masquera le Soleil. Les Britanniques et les Scandinaves occuperont une bonne place, les Français seront également bien placés : plus de 80 % de la surface du soleil sera masquée de la Bretagne à la côte d’Opale en passant par la Normandie. La couverture descendra à 70 % vers Clermont-Ferrand, 65 % sur la Côte d’Azur et 58 % en Corse. Vue de la région parisienne, l'éclipse occultera 78 % du soleil.

Pour ceux qui pourront se rendre à Meudon,la Société astronomique de France accueillera le public toute la matinée sur la terrasse publique de l'observatoire. www.obspm.fr/l-observatoire-de-paris-vous.html

Attention les yeux ! Même grignoté aux trois quarts, le soleil reste particulièrement dangereux pour l’œil humain. Quelques secondes d’observation à l’œil nu suffisent à rendre aveugles ou provoquer des lésions irréversibles. Pas plus qu’en temps normal il ne faudra s’amuser à défier la grande étoile du regard. Petit problème : il semblerait que les vendeurs de lunettes spéciales éclipse soient en rupture de stock. C'est en tout cas ce qui a été annoncé sur les radios. "Il est totalement déconseillé de ne pas réutiliser les lunettes de 1999, pour les consciencieux qui les auraient conservées dans un tiroir. Même si les filtres solaires ont l’air en parfait état et ne présentent ni trou, ni rayures, ni plis, leurs propriétés protectrices peuvent s’altérer avec le temps. Mieux vaut ne prendre aucun risque et considérer les lunettes comme étant à usage unique" a-t-on indiqué au service ophtalmologie du centre hospitalier de Lagny-Marne-la-Vallée. Les heureux propriétaires d’un masque de soudeur de grade 14 pourront s’en servir. Heureusement pour les retardataires qui n'auront pas pu se fournir en lunettes, tout n’est pas perdu. Ils peuvent tout simplement observer l’éclipse indirectement, par projection.

Truc de trous : Prenez un morceau de carton, percez-y un trou de 2 mm maximum et tenez le carton à 30-40 cm d’une surface unie : la forme du soleil s’y projettera. Ça marche aussi avec des jumelles dirigées vers le soleil et placées devant une feuille blanche (mais attention à ne surtout pas mettre l’œil à l’oculaire !), et toutes sortes de petits trous.

Visionnez la vidéo : interview de Christophe Archambault, délégué du personnel. https://youtu.be/6LT-fJA84CY

Lundi 16 mars à 15 heures les ouvriers de Schneider Electric à Saint-Soupplets, ont mis en place une action de grève pour revendiquer contre la fermeture du site.

A la fin de l'année 2015 en effet l’usine basée dans la commune fermera ses portes. Les employés inquiets sur leur devenir ne trouvent pas d'accord avec la direction et aimeraient entamer des négociations concernant les conditions de licenciement. Un long bras de fer s’amorce.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top