Marne et GondoireVie locale

Lagny-sur-Marne ► Club de canoë-kayak : l’opposition refuse la démolition des locaux

Objectif Lagny a publié, mercredi 28 novembre, un communiqué en commun avec le CNIP 77 (Centre national des indépendants et paysans de Seine-et-Marne) pour défendre le CKL (Canoë-Kayak Lagny), concernant « le retrait du permis de démolir ses locaux » et « le respect du temps nécessaire au jugement de cette affaire ».

Le conflit entre la mairie et le CKL revient sur le devant de la scène. Michael Lopez, porte-parole d’Objectif Lagny, explique : « Nous souhaitons exprimer notre indignation commune face aux méthodes du maire de Lagny-sur-Marne, Jean-Paul Michel, à l’égard de l’association latignacienne CKL ». Le CNIP 77 s’est associé à la protestation en co-signant le communiqué.

Un conflit qui remonte à juin 2017

Michael Lopez poursuit : « Nous avons appris récemment que le maire de Lagny a délivré, lundi 12 novembre, un permis de démolir les locaux du CKL qui n’appartiennent pas à la commune, même s’ils sont sur un terrain municipal. Cela relève d’une manœuvre arbitraire et d’une tentative de passage en force au regard de la procédure en cours. Le CKL est un club historique. Sous la responsabilité de la Fédération française de canoë-kayak, il a formé pendant des dizaines d’années plusieurs athlètes de très haut niveau, dont des médaillés olympiques ».

Pour rappel, le maire avait fait souder le 1er juin 2017  le portail du club situé au 119 quai de la Gourdine, en bord de Marne, au motif que son dirigeant ne répondait pas aux obligations administratives ni le club aux normes de sécurité vis-à-vis de ses licenciés. Serge Viseur, président du CKL, avait alors saisi le tribunal administratif  mais, débouté, avait introduit un recours devant le Conseil d’État. Le 17 mai dernier, la mairie avait dépêché un huissier de justice et des employés communaux afin de vider les locaux du club, mais la tentative avait échoué face à la mobilisation des opposants et faute de titre exécutoire délivré par un tribunal (voir notre article).

« Le temps nécessaire pour un jugement »

Objectif Lagny demande « que l’on respecte le temps nécessaire pour qu’un jugement soit rendu dans cette affaire ». Le porte-parole du groupe conclut : « Alors que nous nous apprêtons à accueillir les JO 2024 sur la toute nouvelle base nautique de Vaires-Torcy, nous estimons qu’il est dommageable pour la Ville, le monde associatif et le sport en général, de démontrer si peu de considération à l’égard d’un club sportif nautique phare de notre territoire ».

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Lagny-sur-Marne ► Canoë-kayak : "Que veut vraiment la mairie ?"

Le Mesni-Amelot marché de Noël 2018
Post suivant

Le Mesnil-Amelot ► Le marché de Noël a été lancé le vendredi et a duré tout le week-end, en nocturne [Diaporama]

Serge Moroy

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.