Animaux ► La folie des chats qui grossissent

Les chats qui grossissent affolent leurs maîtres ! Pourtant dans la majorité des cas, la prise de poids de Minou est normale et temporaire.

On est en février et Minet - ou Minou selon les familles - a grossi à vue d'œil. Votre chat a mangé bien plus et l'entrée de l'hiver lui a été fatale. La fière allure svelte et "panthèresque" qui lui donnait son air altier s'est transformée en style petit pois : rond. Vu de dessus, ses flancs sont devenus plus larges que ses épaules et il passe ses journées sur un coin du canapé, près du poêle... Une vraie fixette pour les maîtres qui pensent que leur chat serait mieux à pratiquer le crossfit et à manger de la salade verte...

Arrêtez donc de ruminer sur la taille de votre matou et suivez le mouvement planétaire qui prône nature et relaxation... La prise de poids en hiver est typique du chat "normal", celui qui a le droit de sortir et n'est pas enfermé en appartement. Tout simplement, son organisme suit le rythme de la nature qui lui fait emmagasiner la graisse pour lutter contre le froid. D'accord, il a stocké les calories et est abrité dans une maison bien chauffée quand il rentre, mais il lui arrive de passer la nuit dehors et là, en hiver, il vaut mieux être paré.

En hiver, votre chat aura l'air d'autant plus gros que son poil gonfle quand il gèle. C'est le double effet kiss-cool : d'une part, ça lui tient plus chaud, d'autre part, ça chasse les parasites qui sont habituellement confinés dans la robe.

Par contre, si votre chat vit en appartement sans jamais sortir, en effet, il ne devrait pas grossir à l'approche de l'hiver et par conséquent pas maigrir au retour du printemps. Si vous ne vous résolvez pas à prendre un hamster russe à la place d'un chat (qui est fait pour aller dehors et naturellement chasser souris, oiseaux et toutes sortes de petites proies), vous pouvez alors cependant être confronté à un problème de poids de votre félin dont l'organisme se détraquera insidieusement.

Jean-Paul, un ancien habitant de Meaux, vit maintenant à Crécy-la-Chapelle. Il raconte :

"Quand je vivais en appartement, j'ai eu plusieurs chats successifs. Je ne sais pas si c'était lié au fait qu'ils étaient enfermés mais ils étaient tous un peu spéciaux. Si chacun a bien son caractère, ceux-là ont présenté des problèmes de santé. Il y en avait un qui était sain mais il piquait des crises et se mettait à courir partout dans l'appartement. Avec le recul, je peux comprendre qu'il devait péter les plombs à ne pas pouvoir sortir. Maintenant, j'habite dans une maison et mon ex-chat vit avec mon ex-femme, toujours en appartement. J'ai pris un autre chat et je vois la différence. Celui-ci est beaucoup plus calme et n'est jamais malade. Il sort très souvent et chasse les souris. Il paraît qu'ils ont besoin de taurine qui se trouve dans la viande des animaux qu'ils chassent. C'est sûr, un chat qui ne sort pas doit en manquer, même si les industriels en mettent maintenant dans l'alimentation pour chats..."

Au printemps, Minet retournera courir comme un fou après les souris et les papillons (ça arrive !) et vous le verrez reperdre les kilos qui l'ont tenu au chaud pendant les mois précédents. C'est le cycle naturel et il ne doit pas donner d'inquiétude.

chat Chat ch'est l'hiver...

 

 

Publié dansLe coin mag

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°51 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top