Bien-être ► Feng shui : fleurs et plantes vertes, des alliées pour harmoniser votre espace de vie

Bien-être ► Feng shui : fleurs et plantes vertes, des alliées pour harmoniser votre espace de vie

Les plantes vertes et les fleurs ne servent pas que de décoration en Feng Shui : le végétal aide véritablement à harmoniser les espaces de vie. Elles sont associées au Yin et au Yang, aux cinq éléments, ou encore aux huit directions. Les plantes vertes et les fleurs stimulent la croissance des projets, créent du bien-être, symbolisent l’équilibre.

Le végétal appuie trois principes importants du Feng Shui : l’assainissement, le remède et l’équilibre.

Garage Bos du 2 juin au 16 juin 2021

Certaines plantes vertes assainissent les pièces : elles peuvent neutraliser les polluants chimiques comme électriques, à l’exemple du spathiphyllum, la fleur de lune, dissiper les odeurs, comme le ficus, et atténuer les nuisances sonores, notamment grâce à un mur végétal.

Les plantes vertes sont aussi des « remèdes » pour régler certains problèmes  : elles peuvent masquer des angles saillants, ce que le Feng Shui appelle des « shars chi », les flèches empoisonnées ; ralentir un chi trop rapide dans un long couloir par un feuillage touffu ; redynamiser les énergies stagnantes des recoins…

Le végétal correspond à l’élément « bois ». Il active donc les secteurs liés au bois : l’Est et le Sud-Est. Il est aussi approprié pour rééquilibrer les pièces trop « terre » (le bois couvre la terre : il l’épuise), ou encore pour redynamiser les pièces « feu » (le bois nourrit le feu). Dans la salle de bain, comme l’eau fait pousser le végétal, les plantes servent à contrebalancer cet élément hyper présent par l’humidité. Dans la cuisine, les plantes (aromatiques, bien sûr !) harmonisent les énergies opposées de l’eau et du feu (entre le four, la plaque, et l’évier, le réfrigérateur).

Le végétal apporte de la vie à un intérieur grâce à son chi régénérant. Il suffit de voir combien un beau bouquet change immédiatement l’ambiance d’une pièce pour le comprendre.

Il convient de mettre en valeur les plantes, de bien s’en occuper, sinon, cela créerait un dysfonctionnement énergétique. De l’eau sale dans un vase, un bouquet fané, des plantes vertes qui dépérissent sont autant de symptômes de désinvestissement ou de laisser aller : cela engendre une sensation de mal-être, de blocage. Les fleurs séchées, de leur côté, ramènent au passé, à la fin… Elles représentent la mort de par leur état. Il est donc plus sage de les oublier pour ne pas sombrer dans la nostalgie ou la tristesse.

Certains végétaux sont aussi à éviter. Le bonsaï n’est pas le bienvenu si vous êtes en plein projet : c’est un arbre stoppé dans sa croissance, renvoyant une énergie contractée, contrariée, et donc peu propice à un développement rapide... Votre réussite en serait ralentie. Les plantes à épines, comme le cactus, déploient une énergie agressive qui n’est pas souhaitable dans un espace social type séjour ou salle à manger. A contrario, pour stimuler un esprit combatif, le cactus dans une zone active, telle qu’un bureau, peut redynamiser et redonner du « mordant » à une personne, surtout dans une zone feu, au sud.

Le type de végétal, sa hauteur, son feuillage et sa couleur, sont des éléments à prendre en compte pour choisir les plantes vertes et les fleurs selon leur destination. Elles peuvent ainsi être placées dans n’importe quelle pièce. Même une chambre peut accueillir du végétal : l’orchidée, plante Yin qui rejette de l’oxygène, peut tout à fait y trouver sa place, au contraire d’un dracaena au feuilles pointues et d’énergie Yang, qui ne correspond pas à la notion de repos de la pièce.

Ceci étant, il s’agit de ne pas en abuser : deux à trois plantes par pièce sont largement suffisantes, d’autant qu’il faudra les entretenir, les arroser pour les garder énergisantes... Si vous n’avez pas la main verte, une représentation photographique ou du papier peint feront l’affaire pour symboliser le végétal dans le cadre du Feng Shui. Par contre les fleurs artificielles le font moins :outre le fait qu’elles n’ont rien de vivant, elles peuvent vite se transformer en nid à poussière.

Avec les plantes vertes et les fleurs, nous faisons entrer la nature dans notre habitat. Actuellement, la mode du « jungle style » en stylisme d’intérieur répond bien à l'envie de bien-être par le retour vers le naturel.

Pour conclure, le végétal est non seulement un atout esthétique dans un lieu, mais surtout, un outil simple et indispensable à l’art de vivre Feng Shui, afin d’apporter une harmonie environnementale dans nos intérieurs, qu’ils soient personnels ou professionnels.

Frédérique Rémond-Dubosc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Dernière modification le dimanche, 16/05/2021

Publié dansLe coin mag

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°38 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top