Chelles ► Quatre étudiantes ont voyagé pour mieux apprendre l'anglais

Quatre étudiantes sont parties à l'étranger en septembre grâce au Rotary club de Chelles Marne-et-Chantereine qui a sponsorisé leur voyage. Elles sont allées améliorer leurs connaissances en anglais et découvrir une autre culture.

Audrey, 18 ans, Claire, 19 ans, Julie, 16 ans et Eléonore, 18 ans, ont pu réaliser leur rêve d'étudier "ailleurs" : "Elles sont parties dans le cadre du programme rotarien d'échange de jeunes. Il consiste à envoyer des lycéens au sein de Rotary clubs partenaires à l'étranger et, en échange, notre club organise l'accueil de jeunes étrangers dans des familles d'accueil françaises" raconte Franck Virenque du Rotary de Chelles. "Ces échanges destinés aux jeunes de 15 à 19 ans sont extrêmement enrichissants pour les jeunes et les familles d'accueil qui leur offrent une chambre, les repas et les font participer à toutes leurs activités" conclut le Rotarien. "J'ai étudié l'anglais au collège bien sûr, mais quand j'étais sur place, c'était différent. J'ai appris sur le tas et je suis plus en confiance maintenant" explique Audrey.

Des vestes chargées de souvenirs

Après leur voyage, certains reviennent avec les poches pleines de souvenirs. Les étudiantes françaises, quant à elles, viennent de rentrer avec des vestes couvertes de pins' : "Avant de partir, le Rotary nous a offert des pins', des cadeaux divers afin qu'on les échange avec les étudiants étrangers. Maintenant ma veste pèse une tonne... Difficile de croire qu'elle est bleu uni sous les pins' " s'amuse Eléonore.

 

 

Saint-Soupplets ► Vol de câbles : quand la PAF s'en mêle

Il avait atterri à l'aéroport de Beauvais (Oise). Un Roumain de 27 ans s'est fait attraper par la PAF (police de l'air et des frontières) alors qu'il revenait de voyage. C'est qu'il avait pu partir tout en faisant l'objet d'une recherche judiciaire. Il faut bien faire quelques petits sacrifices quand on ne pratique pas le contrôle systématique d'un pays à l'autre.

Toujours est-il que l'homme était recherché depuis un an par les autorités françaises. Il était en effet suspecté d'avoir commis un vol de câbles téléphoniques en juillet 2014 qui avait fortement perturbé le réseau. Le défaut de transmission avait été pointé par Orange France. Grosse interruption des communications sur... Saint-Soupplets.

C'est là, aux environs de la route nationale 330, que le problème avait été localisé. Une patrouille de gendarmerie avait été envoyée sur place et avait repéré une voiture dont le conducteur pouvait être le fauteur de troubles. Pourtant, ce soir-là, aucune dégradation n'était remarquée et le conducteur avait l'air "clean".

Ce n'est que le lendemain que la tentative de vol de câbles avait été constatée. Les gendarmes avaient essayé alors de recontacter le suspect mais celui-ci était resté introuvable... Les militaires avaient établi une fiche de recherche à l'encontre de l'individu. La trace de celui-ci ne sera retrouvée que le 5 août dernier, un an après les faits, à Beauvais où il a été interpellé et transféré à la brigade de gendarmerie de Saint-Soupplets puisque c'est de là qu'était partie l'enquête.

Les explications nébuleuses du suspect et les nombreuses incohérences de ses réponses ont peu convaincu les gendarmes qui l'ont interrogé. Il a nié avoir toute implication dans la tentative de vol de câbles du 27 août 2014. Le parquet de Meaux lui a fait remettre une convocation en justice pour le 19 novembre.

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°25 - Avril 2020
 
 

Le mensuel n°25 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.