Hélène Rousseaux

Hélène Rousseaux

Un accident spectaculaire s'est produit ce matin, lundi 29 juin, aux environs de 9 heures, sur la Francilienne à hauteur de Villeparisis. Tandis qu'un semi-remorque freinait sur l'A 104 extérieure et que les trois voitures derrière lui faisaient de même, le chauffeur du poids lourd en quatrième position n'a pas pu s'arrêter à temps. Le tracteur a percuté à l'arrière la voiture qui le précédait et a littéralement empilé les deux suivantes. L'une d'elle s'est carrément retrouvée à la verticale, coincée entre ses voisines.

Par miracle, aucun des occupants des trois voitures prises en sandwich entre les deux camions n'a été gravement blessé. Les victimes ont été conduites à l'hôpital de Jossigny, ainsi que le conducteur du semi-remorque en queue d'accident, choqué par les faits.

L'accident a engendré des bouchons de chaque côté de la Francilienne : un premier dans le sens de l'accident, remontant jusqu'à la côté de Torcy, un second de 4 bons kilomètres en sens inverse, dû principalement aux conducteurs curieux qui ralentissaient, dont certains pour prendre des photos.

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="5613,5614"]

La ferme pédagogique animalière Edentara à Isles-Lès-Meldeuses fêtera les îles dimanche 5 juillet à partir de 10 heures. Passez une agréable journée et profitez du premier dimanche de juillet pour rendre visite aux animaux et vous déhancher sur des musiques exotiques !

Au programme des festivités : visites pédagogiques dans le parc animalier, nourrissage des serpents dans le vivarium, exposants de produits locaux ou artisanaux... et un stand « brocante à la ferme », restauration créole et traditionnelle : menu créole complet + 1 entrée adulte au parc et vivarium : 15 €.

Menu classique également disponible : frites, saucisses, merguez... et pour les gourmands : des crêpes !

Tarifs visites sans repas : Gratuit pour les moins de 3 ans, 4 € de 3 à 10 ans, et 5 € à partir de 11 ans.

Renseignements : 06 77 71 14 44, site Internet : www.edentara.fr et sur Facebook !

Edentara reçoit les visiteurs en semaine au mois de juillet selon les dates et horaires suivants :

  • Mercredi 1erjuillet de 10h à 12h00
  • Mercredi 8 juillet de 10h à 12h00 et de 14h à 16h00
  • Samedi 11 juillet de 15h00 à 17h30
  • Mercredi 15 juillet de 10h à 12h00 et de 14h à 16h00
  • Samedi 18 juillet de 15h00 à 17h30
  • Mercredi 22 juillet de 10h à 12h00
  • Jeudi 23 juillet de 10h à 12h00 et de 14h à 16h00
  • Mardi 28 juillet de 10h à 12h00 et de 14h à 16h00
  • Mercredi 29 juillet de 10h00 à 12h00
Pour ces visites en semaine : Tarif unique : 5€ par visiteur au dessus de 3 ans. Sauf pour les établissements, il n’est pas nécessaire de réserver mais merci selon le cas d’être au portail à 10h00 ou 14h00 précises.

-          Stage pour ados : pendant  5 jours, du 6 au 10 juillet de 9h à 17h00,  Edentara organise en demi-pension pour les jeunes de 14 à 16 ans un stage niveau 2 de connaissance des animaux.

Au programme : techniques d’élevage, zoonose, morphologie des NAC, maladies et soins, manipulation, législation…

-         Edentara recherche des bénévoles en semaine pour l’encadrement des enfants.

-         Ne jetez plus les pissenlits,  les tortues-lapins-cochons d’inde en raffolent. Déposez-les au parc animalier.

Pour tous renseignements : 06 77 71 14 44.

La cérémonie pour les accueillir est devenue une tradition. Les nouveaux habitants de Dammartin-en-Goële avaient rendez-vous à l'école du Petit-Prince avec la municipalité qui leur a présenté la commune.

Samedi 27 juin, la séance a commencé par un film faisant visiter la ville aux nouveaux administrés.

Michel Dutruge, le maire, a ensuite présenté les services publics, police municipale, gendarmerie, pompiers...
Les nouveaux arrivants ont pu poser des questions au maire, dans des domaines comme le social, le sport, le civisme, et les transports. Ils ont également pu discuter de la vie quotidienne, des sujets qui les préoccupent et demander des renseignements sur les associations de la ville. De son côté, le maire, a rappelé les rendez-vous importants de cet été comme F'été Dammartin.
En deuxième partie du programme, samedi, la municipalité a proposé une visite guidée de la ville en bus. Les nouveaux habitants ont aussi reçu une pochette contenant diverses informations : le guide de la ville, les horaires des bus, le guide du tri des déchets ménagers...
Dammartin, "la campagne"
La famille Konaté est arrivée à Dammartin en avril dernier : "Nous étions dans la proche banlieue en location. Nous cherchions un logement à la campagne mais proche de Paris, avec toutes les commodités : transports, écoles, associations sportives et culturelles. Pour la première fois nous devenons propriétaires, cela va nous changer la vie. Nous étions dans un deux pièces et avec nos quatre enfants. C'était vraiment trop petit".

 

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="5577,5578"]

 

Chaque mercredi après-midi des mois de mai et juin, les enfants du centre de loisirs Coluche se sont retrouvés avec leur professeur de musique, Frédéric Durieux, pour  composer et interpréter la chanson "L'amour c'est pas facile" avec le chanteur  du groupe musical Zut. Un clip a été réalisé.

Le résultat est saisissant et vaut vraiment le coup d'œil... et le coup d'oreille. Attendrissantes et émouvantes, les images des enfants filmés dans leur centre de loisirs ne manquent pas d'attirer l'attention. La performance musicale est à la hauteur et rend l'ensemble tout à fait "écoutable", surtout quand on regarde les frimousses coquines et les visages parfois un peu perdus des petits mignons et mignonnes qui chantent l'amour. Tout un poème !

Les compositeurs et initiateurs du projet, les musiciens de Zut, ont l'air, en accompagnant les petits, de bien se distraire également. Ils ont en tout cas mis dans l'aventure quelques scènes rigolotes, comme le quotidien des amoureux, et / ou des couples mariés... mimés par les enfants. La musique a ouvert aux enfants tout un monde. Celui-ci a débouché sur une belle réussite après un travail de deux mois qui a diverti les jeunes par le chant et leur a donné envie de faire des choses en groupe. "C'est important pour leur avenir et leur développement intellectuel" souligne Marie-Paule, maman de Baptiste.

Le groupe Zut compose des chansons pour les enfants. Frédéric Durieux, habitant d'Othis, confie : "Nous faisons régulièrement des ateliers dans les écoles, les centres de loisirs ou tout simplement à la maison. A l'occasion de ces ateliers, nous pouvons également découvrir de futurs talents".

L'équipe a finalement mis en scène les enfants dans le clip vidéo, enregistré et monté par les musiciens qui se sont généreusement mis à la portée des moins dégourdis pour la musique. Ces derniers se sont malgré tout laissés gagner par l'enthousiasme de la petite communauté. Récompensés pour leurs efforts, les enfants ont reçu le CD de leur chanson.

Pour voir le clip, cliquez sur la photo : Othis, clip par les enfants

S'il y a bien un fruit qui représente l'été et le soleil, c'est l'abricot ! En ce moment, il s'achète par cagette et même par caisse. Deux, trois, cinq kilos... Les quantités ne font pas peur aux gourmands et amateurs de nature qui voient dans ce petit bout de soleil les tartes, flans, confitures et bien sûr le "croquage nature".

Il faut bien l'avouer, les marchands vendent souvent des fruits pas tout à fait mûrs afin qu'ils se conservent plus longtemps. Résultat : ils manquent de goût. Pour retirer le maximum de vos abricots encore un peu durs et qu'ils continuent à se gorger de jus et de sucre, étalez-les sur un plateau et laissez-les, dans la journée, exposés en plein soleil. Justement ces jours-ci, c'est le bon moment avec la météo on ne peut plus estivale. Grapillez-en un ou deux alors qu'il sont encore chauds des rayons de l'astre. Et là, vous toucherez au paradis !

N'hésitez pas à faire de même avec les tomates.

Serris pétanque est en pleine ascension. Son président depuis deux ans, Cyril Toni, avoue avoir mis le pied sur l'accélérateur de l'association qui existe depuis 1995 et qui s'étiolait, faute de renouvellement d'adhérents. Avec l'aide de bénévoles, comme son trésorier, Rémy Héricher, les pétanqueurs ont retrouvé du punch. "On a fait un gros travail, indique Cyril. Dorénavant, on joue dans les clubs aux alentours et on participe aux événements de la région. A Serris, on fait entre 13 et 16 concours dans l'année".

Cyril s'enorgueillit d'avoir eu, comme il dit, cinquante personnes pour le premier concours de l'année qui a eu lieu en mars : "Pour le dernier concours de l'année dernière, on a fini à huit... Voyez la différence ! C'est sûr, c'est du travail. Il faut organiser, tout préparer, trouver des choses nouvelles, du dynamisme. Du coup, j'ai moins de temps pour m'entraîner alors je joue moins bien mais tant pis, au moins, l'association vit. C'est plaisant".

L'association vit d'autant mieux qu'elle est parfois aidée par la mairie. "D'ailleurs, le maire, Philippe Descrouet, a joué avec nous . Il a été adhérent. Maintenant, il n'a plus trop le temps mais il passe nous voir régulièrement et surtout il ne nous oublie pas. Nous avons fait une demande de ragréage du terrain à la mairie. Actuellement, il est trop roulant, il s'est tassé avec le temps. Il date quand même de 1995. Il faudrait que ça accroche un peu plus. Alors nous allons faire remettre du gravier. Normalement ça devrait arriver mi-juillet. Ça tombe bien, il n'y a pas de concours entre juillet et septembre. On va pouvoir l'étaler correctement, avec quelques bénévoles".

Le terrain de pétanque, situé rue de la Fontaine, dans le vieux Serris  est un terrain public [NDLA : et qui n'est pas un boulodrome] utilisé aussi comme square. Il accueille les joueurs également en nocturne, l'été, "car les gens aiment rester tard, quand il ne fait plus trop chaud" complète Cyril.

Concours samedi 4 juillet

Concours de pétanque en doublettes tournante, samedi 4 juillet à 14 heures, maison communale des 4 Saisons. Ouvert à tous sans licence : amateurs, enfants, joueurs occasionnels. Organisé par Serris-pétanque. Renseignements : 06 76 95 02 96. En doublette à la mêlée.

 

Renseignements au 06 76 95 02 96.

 

[gallery size="medium" type="rectangular" ids="5473,5472,5467,5468,5466,5474"]

Les meilleurs élèves du lycée Charles-de-Gaulle à Longperrier sont venus chercher leurs récompenses, vendredi 26 juin. Le proviseur, Patrice Collongeon, avait eu la bonne idée de recevoir parents et lycéens dans la cour, devant le grand escalier, plutôt que dans une salle où il aurait risqué de faire très chaud vu les températures estivales.

Quelques profs motivés, des élus ainsi que le sous-préfet de Meaux, Jean-Noël Humbert, avaient fait le déplacement afin de remettre les prix d'excellence aux élèves.

Pour l'occasion, la communauté de communes Plaines et monts de France a remis à l'établissement de Longperrier ainsi que celui de Dammartin, 193 chèques "culture" d’une valeur totale de 2 895 euros (15 euros par chèque) aux élèves nommés. (92 chèques pour Dammartin et 101 pour Longperrier).

A Longperrier, la remise des diplômes a repris la coutume du cinéma qui veut que les stars de l'écran gravissent l'escalier du Palais des festivals. L'escalier du lycée, même s'il n'était pas habillé d'un tapis rouge, a mené les récompensés vers le haut grâce à leurs résultats spectaculaires. "Cette année, nous avons un chiffre qui dépasse (presque) nos espérances, indique Patrice Collongeon. Il a 101 reçus au prix d'excellence. Vraiment, les résultats du lycée sont en perpétuelle progression ! "

Le proviseur explique encore le projet de l'établissement qu'il décline en trois axes : "Le lycée accueille les filières générales et technologiques. En premier lieu, il est lycée des métiers de la santé et du travail social. L'ensemble des enseignements et activités participe à la mise en place et à la valorisation de ce domaine. Ensuite, toute action vise à donner un sens à la scolarité de l'élève. Le parcours de l'élève doit répondre à un projet mûrement réfléchi qui assure autant la réussite scolaire que l'insertion dans la société et évite toute forme de décrochage. Et enfin, tout doit concourir à développer l'excellence au sein de l'établissement, c'est à dire à tirer le meilleur de chacun".

[gallery type="slideshow" size="medium" ids="5296,5298,5299,5300,5301,5302,5303,5304,5305,5306,5307,5308,5600"]

Après le tragique accident dans lequel le motard othissois, Vincent Le Coz, avait trouvé la mort en janvier 2014, à l’intersection située entre Othis et Dammartin-en-Goële, le maire d’Othis et conseiller départemental, Bernard Corneille, était intervenu auprès du Conseil général. Il avait exprimé la nécessité de sécuriser le carrefour. Les études initiées en 2014 par Vincent Eblé, le président du Conseil général jusqu’aux dernières élections, proposaient l’aménagement soit d’un giratoire, soit d’un carrefour à feux moins coûteux et plus rapide à réaliser.

Le maire d’Othis, en accord avec le maire de Dammartin, Michel Dutruge, a opté pour le giratoire, suivi dans son choix par Vincent Eblé qui a confirmé la réalisation. Le financement, à hauteur d’un million d’euros devant être assuré conjointement par le Conseil général, l’aménageur de la ZAC de Dammartin et les deux communes.

Après les élections départementales 2015, Bernard Corneille et Michel Dutruge ont rencontré le nouveau président du Conseil départemental, Jean-Jacques Barbaux. « Nous nous sommes faits confirmer que le giratoire serait bien réalisé après que l’autorité environnementale ait saisi le dossier. Elle doit encore avaliser le projet".

Les habitants espèrent que « les choses ne vont plus traîner car il y a encore eu un accident récemment avec un motard. Heureusement il n’est pas mort ».

Dans un courrier daté du 17 juin, jean-Jacques Barbaux, le président du Conseil départemental de Seine-et-Marne a adressé la confirmation aux parents de Vincent Le Coz (pour voir le courrier posté sur la communauté Facebook, cliquez sur : "Un rond point pour Vincent").

Le rond point tant attendu devrait voir le jour courant 2016. Le président rappelle que les améliorations apportées sur les routes ne doivent pas empêcher les conducteurs de faire preuve de prudence.

L'association Rocher d'Escalade du Val d'Europe fera découvrir l'escalade, vendredi 26 juin, de 20 à 22 heures au gymnase Eric-Tabarly, 49 rue Emile-Cloud à Serris. L'activité est prévue pour les adultes et pour les enfants à partir de 7 ans et demi.

Créée en 2000, l'associationRocher d'Escalade du Val d'Europe compte en moyenne 165 adhérents tous les ans.

Les enfants sont, toute l'année, encadrés par les animateurs dont au moins un encadrant par séance est diplômé par la Fédération française de montagne et d'escalade.

Les adultes débutants seront formés pour accéder à l'autonomie pendant le premier trimestre. Des ateliers de perfectionnement seront proposés aux adultes afin d'améliorer la gestuelle et la technique de grimpe. A la belle saison, des sorties en falaise et à Fontainebleau sont organisées.

Les habitants de Villeparisis vont pouvoir rencontrer le maire, Hervé Touguet, ainsi que des élus, aux réunions de quartier qui ont été mises en place. "L'équipe municipale s'était engagée à installer un dialogue avec les habitants en allant à leur rencontre. Nous suivons nos engagements" indique le maire. Celui-ci veut privilégier les échanges, évoquer la vie des quartiers et exposer les projets municipaux. "Nous présenterons les réalités locales, expliquerons la politique municipale et la parole sera donnée aux Villeparisiens. Chaque quartier ayant ses préoccupations, ses questions et ses attentes, la municipalité a décidé de mettre en place quatre réunions de quartier ainsi qu’une réunion « spéciale seniors ». Nous accueillerons les participants dans une salle de leur secteur." ajoute-t-il.

Une réunion de quartier est ouverte à tous les habitants en général et aux habitants du secteur en particulier.

Les dates des réunions :

Quartiers Bois Fleuri / Vieux pays : Mardi 30 juin à 20 h 30, en salle des mariages (mairie)

Quartier du Parisis : Jeudi 2 juillet à 20 h 30, dans la salle polyvalente de la Maison pour tous Jacques Marguin (3, chemin de la Couronne)

Quartiers Renan / Lavoisier / centre culturel / la Poste : Jeudi 17 septembre à 20 h 30, au centre culturel (place Pietrasanta)

Quartiers du Marché / Boisparisis / Normandie-Niemen : Vendredi 25 septembre à 20 h 30, à l’école Normandie-Niemen

Réunion spéciale seniors : Mardi 15 septembre à 15 heures, au centre culturel (place Pietrasanta)

 

 

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°52 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top