Imprimer cette page

Tribune libre ► Sébastien Chimot retire sa candidature aux législatives

Le danger d’un Front National très fort dès le premier tour et les divisions de notre famille politique, la droite Républicaine, dans un contexte politique ambigu, ne nous autorisent plus à proposer une candidature supplémentaire à droite.

C’est en pleine conscience et guidé uniquement par l’intérêt général que je consens, en toute responsabilité, à limiter les divisions de notre famille politique. Ma candidature, aussi légitime soit-elle, n’a de sens que si elle permet à la droite de l’emporter. J’ai obtenu ce jour la garantie de Franck Riester, candidat investi par les Républicains, qu’il porterait nos valeurs et nos convictions durant cette campagne et ensuite, à l’Assemblée nationale.

Je le mets ici solennellement devant ses responsabilités et je saurai, le cas échéant, le lui rappeler. Je ne veux pas faire courir le risque à notre circonscription d’être demain représentée par un député de gauche, voire du Front National, pour les cinq années à venir.

En conséquence, en accord avec ma suppléante, Christine Perrot-de-Almeida, et avec mon équipe de campagne, j’ai pris la décision de retirer ma candidature. Le retrait de ma candidature ne constitue nullement un blanc-seing à Franck Riester, qui devra démontrer son attachement aux valeurs et au programme défendus par le CNIP et par les Républicains.

Cette décision, aussi difficile soit-elle pour toutes celles et tous ceux qui ont porté et encouragé notre candidature, a été réfléchie et partagée avec de nombreux proches, dont Jean-François Copé.

Bien fidèlement,

Sébastien Chimot

Lu 8679 fois
Publié dansTribune libre