Seine-et-Marne ► Acquisition de la nationalité française : "une marque de reconnaissance de la nation au personnel soignant"

Seine-et-Marne ► Acquisition de la nationalité française : "une marque de reconnaissance de la nation au personnel soignant"

 

Communiqué de Rodrigue Kokouendo, député de Seine-et-Marne, mercredi 2 septembre

Le 6 juillet 2020, j’attirais l’attention du président de la République, Emmanuel Macron, sur la situation de personnes qui m’ont sollicité pour la reconnaissance de leur dévouement face à l’épidémie du Covid-19.

Il me semblait notamment important de valoriser et de récompenser la remarquable implication des personnels soignants de nationalité étrangère, dont ceux ayant déjà déposé une demande de naturalisation.

Il existe une procédure accélérée de naturalisation pour faits militaires et je proposais qu’elle puisse être appliquée aussi pour honorer celles et ceux qui, à tous niveaux de la chaine hospitalière de santé, ont fait, font ou feront preuve d’un grand dévouement au service de la nation.

Je me réjouis donc particulièrement de l’annonce de Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la citoyenneté, visant une éventuelle accélération de l’accueil dans la nationalité française, des personnels qui ont été au front pendant le confinement du fait de l’épidémie de coronavirus.

Ce sera aussi une marque supplémentaire de reconnaissance de la nation à l’ensemble du personnel soignant.

 

 

 

Dernière modification le jeudi, 17/09/2020

Publié dansLes communiqués

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°45 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top
X

Copie interdite

Le plagiat est le fait de reprendre à son compte le texte d’un auteur sans le citer, de présenter les textes comme les siens en copiant-collant sur le web l’ensemble du texte, et parfois même les images d’illustration et les vidéos qui les accompagnent. Le plagiat est donc le pillage des œuvres d’autrui. Cette pratique est illégale et punie par la loi pour atteinte au droit d’auteur. Sur un site internet, l’ensemble des textes, images, vidéos, graphismes sont protégés par la loi sur la base du code de la propriété intellectuelle.