Roissy-CDG ► Rond-point de New York : "L’Etat revoit sa copie"

Roissy-CDG ► Rond-point de New York : "L’Etat revoit sa copie"

Communiqué de Marianne Margaté et Anthony Gratacos, conseillers départementaux du canton de Mitry-Mory, lundi 27 juin -

Une belle victoire à l’arraché assure l’accès à Roissy-Pôle pour les Seine-et-Marnais : l’Etat revoit sa copie grâce à nos interventions et à la détermination des acteurs du territoire.

Depuis deux mois, nous agissons pour faire entendre à l’Etat qu’il est inacceptable de supprimer le rond-point de New York à partir du 20 juin sans attendre le tronçon routier qui permet l’accès au cœur de la plate-forme. Nous avons exprimé avec force qu’une telle décision est l’expression d’un mépris inacceptable pour ceux qui vivent, travaillent, étudient et se déplacent dans notre canton.

Nous avons saisi à deux reprises le président du Département ainsi que les maires afin de défendre ensemble l’intérêt des habitants et des entreprises du canton.

Lundi 19 juin, lors d’une réunion, le représentant de l’Etat nous confirmait la suppression du rond-point de New York pour le soir même, alors que la réalisation du tronçon routier n’était prévue que pour octobre 2022.

Les conséquences auraient été particulièrement graves pour notre territoire, ses habitants et ses entreprises.

Pour les usagers des lignes de bus 701, 702, 95-01 et Filéo Saint Pathus et Othis, cette suppression aurait eu pour effets un rallongement important des temps de parcours, des suppressions de dessertes et une dégradation de la fréquence.

Les automobilistes auraient été contraints d’utiliser l’accès est conduisant au Terminal 2, ce qui aurait conduit à un temps de trajet plus long pour se rendre au cœur de Roissy et à un engorgement considérable des voies routières, déjà saturées.

Concernant les acteurs économiques du territoire, plus particulièrement ceux de la zone hotellière du Mesnil-Amelot, cette suppression aurait été catastrophique, privant d’accessibilité cette zone économique essentielle à notre territoire.

Nous avons appris, mercredi 22 juin, que l’Etat acceptait de revoir le calendrier du projet, limitant au seul mois d’août la fermeture du rond-point sans alternative routière.

Nous nous félicitons et sommes fiers d’avoir contribué, comme conseillers départementaux, à cette belle victoire dans l’intérêt de notre canton et notre département.

Dernière modification le mardi, 28/06/2022

Publié dansLes communiqués

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top