Pays de MeauxVie locale

Mareuil-lès-Meaux ► Elles ont fêté la journée des droits de la femme, Au Bout du Monde

Pour la journée internationale des droits de la femme, une équipe composée de douze femmes de la région a décidé de faire la fête, « tout simplement ». Vendredi 8 mars, elles se sont retrouvées au restaurant « Au bout du monde », à Mareuil-lès-Meaux.

Elles n’envisageaient pas de rater l’occasion de se retrouver pour célébrer la journée. venues de Mitry-Mory, Villeparisis, Tremblay-en-France et des alentours… « Ce soir on va se faire plaisir avec des bons petits plats. Nous allons chanter, danser et bien sûr, nous raconter les derniers potins… Nous sommes Au Bout du Monde parce que c’est devenu une habitude quand nous sortons entre copines, tous les ans pour le même événement », lance Christelle, l’organisatrice de la soirée.

A 21 heures, le restaurant était bondé : les femmes étaient de sortie… en nombre pour s’éclater au karaoké. Stéphanie indique : « Manifestement, la journée des droits de la femme touche toutes les femmes, de culture, de couleurs différentes. Ce soir, je suis avec mes amies pour fêter nos acquis et espérer en obtenir bien plus. Nous sommes fières d’être des femmes ».

A l’autre bout de la table, Florence commente : « Dans ma vie professionnelle, je peux encore ressentir des inégalités entre l’homme et la femme. A notre époque, ce n’est pas normal ».

Christelle et Sandra, de leur côté, assurent :  « Nous souhaitons être respectées, dans la rue, au travail, à la maison. Nous sommes égales aux hommes. Nous voulons nous habiller comme nous le souhaitons, faire nos propres choix. Que nous soyons rondes, fines, petites ou grandes, blanches ou de couleur, nous sommes toutes les mêmes et voulons suivre le chemin qui semble le mieux pour nous ».

Mareuil femmes mars 2019

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Mareuil-lès-Meaux ► Au cabinet de Fabienne Brinon, zoothérapeute, les animaux sont des partenaires de soin [Vidéo]

Post suivant

Villeparisis ► Le Grand Débat de la circonscription a attiré moins de monde que prévu

Chrystel Roset

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *