Faits divers

Meaux ► Il envoyait du cannabis par la Poste

Un Meldois de 22 ans a été interpellé par la police, mardi 21 juillet, alors qu’il se rendait à un bureau de poste à Meaux avec sa fille de trois ans et ses courriers « chargés » de cannabis. La police menait l’enquête et surveillait l’intéressé. Selon elle, l’individu avait assis son trafic via Internet et vendait la drogue en l’insérant en tous petits morceaux dans des prospectus qu’il postait à destination des Etats-Unis, de l’Allemagne et de la Norvège.

Les enquêteurs ont effectué une perquisition au domicile de l’interpellé et y ont découvert un kilo de cannabis ainsi que 6 000 euros en espèces.

 

Le jeune homme est passé devant le procureur jeudi 23 et a été placé sous contrôle judiciaire. Il sera jugé ultérieurement par le tribunal correctionnel.

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Meaux ► L'homme heurté par le train, mercredi, a succombé

Post suivant

Chelles ► Une voyante remplace 50 000 € de bijoux par... du sucre en morceaux 

Hélène Rousseaux

4 Commentaires

  1. 26 juillet 2015 at 15 h 22 min — Répondre

    A reblogué ceci sur Aviseur International.

    Signaler un abus

  2. Jacques-Pierre Bernard
    26 juillet 2015 at 20 h 49 min — Répondre

    Les campagnes récentes pour la légalisation du cannabis sont exagérées ; les arguments mis en avant sont exagérés, voire faux !
    « Ah, le cannabis ! Quelle chance d’avoir cette plante sur Terre : il parait qu’elle peut presque tout guérir, mettrait fin à la douleur, viendrait à bout du cancer, renflouera les caisses des États… »
    (C’est-ce qui se dit à chaque fois, comme par exemple pour le LSD ou d’autres médicaments)
    … Puis on « découvre » officiellement les effets pervers … Entre temps les ventes on bondi, certains s’en sont mis plein les poches.
    Bref, certaines drogues peuvent probablement être utiles, comme en phase terminale de maladie pour atténuer la douleur, mais bien sûr ces drogues sont nocives en tant que produits récréatifs ( quand on n’est pas malade).
    Le cannabis est déjà connu pour ses effets sur le mental (modification des perceptions et atténuation analytique chez le consommateur) et sur l’ADN, surtout chez les jeunes. Aussi faut-il vraiment ne pas en consommer, ou alors très, très peu.

    Signaler un abus

  3. Jacques-Pierre Bernard
    26 juillet 2015 at 20 h 52 min — Répondre

    Il y a tellement de plaisirs sains qu’on peut se demander pourquoi certaines personnes vont en chercher dans des drogues ( ou médicaments), qui leur amèneront des ennuis ou leur en feront provoquer ( comme l’alcool au volant )
    Voici un rappel d’un tout petit nombre de plaisirs qui valent le coup de vivre : faire un tour de vélo (en forçant ou en se baladant, avec petites pauses et rafraichissements) ; de la natation, de la marche à pied, du jardinage ; jouer aux cartes, aller au boulot, revenir du boulot et discuter avec des amis ; faire de bons petits plats ; aller au ciné, sortir du ciné et raconter le film…(n’hésitez-pas à rallonger la liste !)

    Signaler un abus

  4. 29 juillet 2015 at 13 h 54 min — Répondre

    Il faut maintenant comprendre que la légalisation du cannabis est inévitable en France. Pourquoi l’Etat ne profiterait pas de la manne financière du marché du cannabis ?

    Signaler un abus

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *