Pays de MeauxVie locale

Meaux ► La dictée du Rotary a attiré les amoureux de la langue française [Diaporama]

Le Rotary proposait sa grande dictée nationale, samedi 16 mars, et elle s’est aussi tenue à Meaux. Le club service démontre ainsi de nouveau son engagement dans la lutte contre l’illettrisme.

L’amphithéâtre mis à disposition par l’IUT de Meaux était bondé, samedi, pour recevoir les participants au grand exercice d’écriture. Plus de cent cinquante personnes dont une cinquantaine d’enfants se sont installées devant leurs copies afin de se mesurer au texte proposé par le Rotary.

Petits et grands étaient réunis, du plus jeune âgé de 8 ans à la doyenne de 93 ans, pour le plus grand plaisir d’écrire, et si possible sans faire de fautes.

Cassie, 9 ans, explique : « Je vais faire un peu de fautes aujourd’hui car j’en fais déjà à l’école ». Son frère, Clément, 13 ans, est plus confiant : « Je suis fort en dictée et cela me permet de m’entraîner ». Sophie, la maman, a « décidé de participer car c’est une activité ludique pour les enfants ».

Aimeric, 9 ans annonce la couleur : « Je suis venu pour gagner même si je sais que je vais faire plus de fautes que mon papa ».

Olivia et Margot, les diététiciennes de Natur House, sponsors de l’événement, sont également venues « se mesurer au challenge ».

La lutte contre l’illettrisme,
un domaine d’action prioritaire du Rotary

Avant de débuter la dictée, Richard Coutte, président du Rotary club de Meaux, a expliqué que l’objectif de la manifestation était de participer à la réussite éducative en luttant contre l’illettrisme et de financer le dispositif « Réussite Educative » de la Ville. En 2018, un chèque de 1 200 euros avait été remis grâce aux sponsors et candidats.

Muriel Héricher marraine de la dictée

Muriel Héricher, adjointe au maire déléguée à la culture et au patrimoine et « meilleure copie »de l’édition 2018 a été choisie comme marraine pour cette année. Privée de dictée, l’élue a cependant rappelé « son plaisir d’être là ». Elle a également martelé son attachement à la langue française : « La défense de notre langue est importante, et je suis sensible à la participation des plus jeunes. Notre belle langue est un plaisir à utiliser ». Elle a conclu son discours avec une citation de Bernard Pivot particulièrement adaptée à l’événement : « Un devoir criblé de fautes d’orthographe ou de syntaxe, c’est comme un visage abîmé par des verrues ».

Richard Coutte a ensuite effectué une première lecture de la dictée et de nombreuses exclamations sont venues du public devant la difficulté de certains mots.

A la fin et après la correction des écrits, les trois premiers de chaque catégorie (juniors, jeunes et adultes ) ont reçu une coupe offerte par le CIC, un stylo gravé offert par Alpha Num et différents cadeaux comme des bijoux, des places de cinéma, une entrée au bowling, des entrées dans un parc de jeux, des places pour le spectacle historique, des chocolats…

Tous les enfants se sont vus remettre un livre documentaire. En outre, les trois gagnants de la catégorie « ado » ont reçu comme récompense un accès gratuit à la plateforme Voltaire, leader de la remise à niveau orthographique et de la certification en orthographe.

Etant donné le succès rencontré, la dictée de l’année prochaine devrait encore une fois faire salle comble.

La dictée

 

 

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Chessy ► Club des entrepreneurs du Val d'Europe : le nombre d'adhésions continue d'augmenter

Post suivant

Courtry ► Des prix décernés au salon de Printemps et des arts créatifs : la liste des lauréats [Diaporama]

Sébastien Dorions

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *